A LIRE. Louis Cagin, déjà auteur du manuel "Construire en pierre sèche" réunit aujourd'hui des spécialistes de plusieurs disciplines pour éditer un ouvrage de référence sur ce mode de construction millénaire mais dont l'intérêt est en net regain.

Murailleur et spécialiste de la pierre sèche, Louis Cagin construit ou restaure des aménagements paysagers au moyen de matériaux présents sur site. Son premier livre, "Construire en pierre sèche", qui se présentait sous la forme d'un manuel technique pédagogique, détaillait ses techniques. Face au succès de cette édition et au regain d'intérêt constaté pour cette forme de construction qui respecte le patrimoine et l'environnement, il a souhaité aller plus loin, et être plus exhaustif.

 

S'entourant d'experts de différentes disciplines, il a publié, ce 24 août 2017, "Pierre sèche - Théorie et pratique d'un système traditionnel de construction", un ouvrage de référence couvrant tous les aspects de cette question : archéologie, ethnographie, géographie, science physique… Louis Cagin a également fait appel à des professionnels paysagistes. Martin Muriot, de la Fédération française des professionnels de la pierre sèche, qui signe la préface, détaille : "Le geste du murailleur est le principal personnage de ce livre ; il s'exprime sur le terrain, à travers un savoir-faire. Il s'agit d'une technique dont la difficulté réside dans son obligatoire adaptation au matériau qui, par nature, diffère selon les territoires".

 

Des nombreux collaborateurs dont la moitié d'expertes

 

L'épais volume, de 224 pages, est composé de six chapitres indépendants mais complémentaires : Archéologie et histoire des maçonneries à pierres sèches ; Pierre sèche et société ; Les versants en terrasses ; Les paysages de la pierre sèche ; Analyse technique de la construction ; La vision du mécanicien. Richement illustré au moyen de schémas, dessins et photographies, le livre est le fruit du travail de nombreux intervenants dont Ada Acovitsioti-Hameau (administratrice de la Société scientifique internationale pour l'étude pluridisciplinaire de la pierre sèche et fondatrice de l'Association de sauvegarde, d'étude et de recherche pour le patrimoine naturel et culturel du centre-Var), Marine Bagnéris (bureau d'études Stono et enseignante-chercheure à l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Marseille) ou Romana Harfouche (chercheure associée au CNRS directrice d'un projet archéologique franco-libanais). Olivier Hérault, concepteur-paysagiste signe, pour sa part, la plupart des illustrations, tandis que Denis Lacaille, paysagiste d'aménagement, est l'auteur des photographies. Enfin, Jean Laffite a inventorié les structures en pierre sèche des régions Provence et Languedoc.

 

L'ouvrage choral s'adresse aux professionnels, aux membres d'associations et aux agents d'institutions diverses qui s'intéressent à ce mode constructif ancestral et économique. Disponible en librairie, son prix est de 45 €.

actionclactionfp