LABEL. Pour mieux distinguer les professionnels apportant des garanties de qualité dans le conseil, l'installation et l'entretien des matériels connectés, l'Afnor Certification et la Fédération française de la domotique (FFD) lancent un dispositif inédit.

Avec un chiffre d'affaires évalué à 1,6 milliard d'euros en 2017, le marché de l'habitat connecté semble être le fer de lance du segment des objets dits intelligents. On estime que chaque foyer pourrait se retrouver équipé de plus de 500 objets connectés d'ici à 2022, et ce dans toutes les pièces de la maison : luminaires, volets et portes, thermostat, gros électroménager… L'Afnor Certification et la FFD rappellent pourtant qu'un certain nombre d'inquiétudes persistent au sujet de ces matériels, avec en tête de liste la perte de contrôle et une utilisation non-maîtrisée des données personnelles de l'utilisateur. Une situation à mettre en corrélation avec une explosion de l'offre des objets et une prépondérance des enjeux de cybersécurité concernant l'ensemble des acteurs, des consommateurs aux promoteurs immobiliers en passant par les professionnels du bâtiment. D'autant que des entreprises non-qualifiées et motivées par un effet d'aubaine se développent de plus en plus.

 

Evaluation indépendante des méthodes de travail

 

C'est donc pour tenter de rassurer les consommateurs et de structurer le marché que l'Afnor Certification et la FFD lancent un dispositif destiné à évaluer de manière indépendante les méthodes de travail des intégrateurs, des domoticiens et des installateurs. Désormais, un prestataire, évalué par l'Afnor, devra attester d'une expérience, suivre régulièrement des formations métier, être sensibilisé à la récolte des données personnelles, ne pas être lié à une seule et unique marque d'objets connectés et enfin savoir prescrire le produit le mieux adapté au besoin de l'utilisateur. De plus, le professionnel évalué devra être en mesure de conseiller, d'installer, puis de paramétrer et de sécuriser le matériel à domicile. A sa charge également de former le consommateur à l'utilisation des objets, de gérer les mises à jour et d'assurer le suivi en informant l'utilisateur des éventuelles failles de sécurité. Précision : le dispositif ne porte pas sur le matériel mais bel et bien sur la capacité de l'intégrateur à apporter un service de qualité durant tout le parcours client.

 

Un dispositif sur la base du volontariat

 

Cette démarche novatrice portée par l'Afnor et la FFD permettra de connaître les premiers professionnels évalués au mois de juin prochain. Le dispositif est cependant volontaire, par conséquent il reste à la disposition des prestataires souhaitant revendiquer de manière objective un savoir-faire en matière de domotique. Pour ce faire, le candidat devra chaque année répondre à un questionnaire en ligne et fournir toutes les preuves demandées. Si son dossier de candidature est jugé conforme à tous les critères, le prestataire se verra décerner un logo attestant de son évaluation réussie et de son référencement dans des annuaires professionnels. Le dispositif d'évaluation devrait être élargi prochainement aux assistants à la maîtrise d'ouvrage ainsi qu'aux opérateurs de maintenance spécialisés.

actionclactionfp