BAROMETRE. Dans son habituelle enquête de conjoncture, la Fédération des matériels de construction et de manutention (DLR) note une situation économique contrastée pour le 2e trimestre 2018 : les chiffres d'affaires des distributeurs d'engins de BTP et de manutention se sont respectivement rétractés de 8% et de 7%. Seuls les loueurs de machines BTP enregistrent une croissance de leur activité de 6%.

Le 2e trimestre 2018 se solde par un bilan mitigé pour les distributeurs, loueurs et réparateurs (DLR) de matériels de BTP et de manutention : d'après le baromètre de la Fédération, la branche distribution enregistre un nouveau recul de 8%, en raison, d'une part des intempéries du printemps, et d'autre part des délais trop longs de livraison des équipements, ce qui entraîne in fine des retards de facturation et donc une baisse du chiffre d'affaires. Les services après-vente parviennent à se stabiliser, mais tous les autres segments d'activité se sont rétractés : -5% pour la vente de matériel neuf, -13% pour la vente de matériel d'occasion, -66% pour la location longue durée, -2% pour la location courte durée et -18% pour les pièces de rechange. Les chefs d'entreprises du secteur restent néanmoins optimistes, étant donné que plus de la moitié d'entre eux tablent sur une stabilisation de leur activité au prochain trimestre. De plus, ils sont un tiers à envisager de recruter de nouveaux effectifs.

 

La location tient la forme

 

Côté loueurs de machines BTP, la satisfaction est en revanche de mise : leur activité s'est accrue de 6% au 2e trimestre, en dépit des retards de chantiers provoqués par les intempéries du printemps. En comparaison au 1er trimestre, la hausse est même de 14%, ce qui représente le 11e trimestre consécutif de progression. Dans ce secteur, les professionnels soulignent un accroissement de la valeur du parc matériel, principal soutien au chiffre d'affaires, grâce aux investissements antérieurs. En outre, un certain relâchement de la pression sur les prix a été constaté. Et les dirigeants de sociétés restent résolument confiants : 95% misent sur une hausse ou une stabilisation de leur activité.

 

La manutention recule pour la première fois depuis trois ans

 

Dans le domaine de la manutention, les distributeurs et loueurs d'engins sont confrontés à la première fois depuis trois ans, à un repli de leur chiffre d'affaires (-7%). Seul le segment location parvient à relever la tête (+5%), les autres composantes du marché étant en baisse : la vente de matériel d'occasion perd 8%, la vente de matériel neuf 5%, et la maintenance 13%. La filière prévoit encore un tassement de son activité au cours du prochain trimestre, bien que les créations d'emplois et les projets d'investissements doivent se poursuivre.

 

A noter : le DLR ne publie aucun résultat des professionnels du levage pour le 2e trimestre 2018, à cause d'un taux de réponse trop faible de ces derniers.

actionclactionfp