ISOLATION. L'Association européenne des fabricants de ouate de cellulose publie l'édition 2021 de son livre blanc intitulé "10 bonnes raisons d'isoler sa maison avec de la ouate de cellulose", destiné aux particuliers comme aux professionnels. Un bon timing à l'heure où la Réglementation environnementale 2020, qui consacre les matériaux biosourcés, a été validée.

À l'heure où la Réglementation environnementale 2020, qui consacre les matériaux biosourcés, a été définitivement validée, l'Association européenne des fabricants de ouate de cellulose, le syndicat Ecima, publie l'édition 2021 de son livre blanc intitulé "10 bonnes raisons d'isoler sa maison avec de la ouate de cellulose", destiné aux particuliers comme aux professionnels. Le document d'une vingtaine de pages ambitionne de démontrer les qualités de ce matériau en présentant les 10 principaux avantages d'une isolation thermique qui y aurait recours. Des schémas, une infographie ainsi que des témoignages d'artisans agrémentent le livre blanc, qui souligne également les performances de la ouate de cellulose dans le nouveau contexte réglementaire du bâtiment.

 

Bon déphasage et simplicité de mise en oeuvre

 

Parmi les atouts de la ouate de cellulose, les industriels soulignent son déphasage - c'est-à-dire le temps que met la chaleur à traverser l'isolant - deux fois supérieur à celui d'une laine minérale soufflée, qui favorise de fait le confort d'été. Le matériau aide ainsi à maintenir une température constante dans le logement aussi bien en été qu'en hiver, impactant par extension la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre : d'après l'association, isoler un mètre carré avec de la ouate de cellulose (environ 10 kg nécessaires) revient à stocker quasiment 14 kg de dioxyde de carbone (CO2). "Ainsi, avec 50.000 tonnes de ouate de cellulose installées en France chaque année, ce sont près de 70.000 tonnes de CO2 en moins dans l'atmosphère pendant toute la durée de vie de l'isolant", indique le syndicat Ecima dans un communiqué. Mise en oeuvre en vrac par soufflage, elle serait par ailleurs simple et rapide à installer, et semblerait particulièrement indiquée pour les bâtiments en ossature bois.

 

La ouate de cellulose française est fabriquée à plus de 85% de papier recyclé, lui-même provenant de la transformation du bois, l'autre grand gagnant de la RE2020 pour ses qualités environnementales. "La ouate de cellulose est obtenue grâce à un procédé de fabrication à sec, sans combustion, nécessitant très peu d'énergie", précise l'association. "Cette fabrication s'inscrit pleinement dans le cadre de l'économie circulaire en recyclant les déchets. Nous allons même très loin dans la recyclabilité puisque l'isolant ouate de cellulose peut lui-même être recyclé : soit a minima sous forme de papier, soit en étant directement réutilisé pour de l'isolation. Nous travaillons d'ailleurs à la mise en place d'une filière de récupération à cet effet", complète son président, Jean-Michel Boeuf. Autant d'atouts qui confèreraient de surcroît à la ouate de cellulose un prix relativement abordable. Enfin, ses certifications la rendent éligible aux aides de l'État pour les travaux de rénovation énergétique.

actionclactionfp