La plateforme expérimentale Myrte, implantée sur l'île de Beauté, s'est enrichie d'un nouvel équipement : la Greenergy Box développée par une filiale d'Areva. L'ensemble vise à coupler panneaux photovoltaïques, système de production et de stockage d'hydrogène et pile à combustible, ceci afin de résoudre les problématiques d'intermittence de l'énergie solaire.

L'intermittence de la production des énergies renouvelables est une grande question qui devra être résolue pour réussir la transition écologique.

 

Dans cette optique, une expérimentation est menée, depuis début 2013, sur le site de Vignola de l'université de Corse à Ajaccio. La plateforme Myrte regroupe des panneaux solaires photovoltaïques et un système de stockage à base d'hydrogène, le tout disposant de capacités d'intégration au réseau électrique insulaire. Un nouveau système, la Greenergy Box, développé par Hélion (filiale d'Areva), a été installé afin de compléter et renforcer cette puissance d'injection, en la portant de 50 à 150 kW.

 

Répondre aux enjeux de la transition énergétique
Le principe de fonctionnement de la plateforme est le suivant : les 3.000 m² de panneaux solaires, d'une puissance totale de 560 kW, fournissent de l'électricité en journée qui est utilisée pour électrolyser de l'eau. En apportant de l'énergie, les atomes qui composent la molécule d'eau (H2O) sont séparés en oxygène (O) et en hydrogène (H). Ce dernier est alors stocké afin de pouvoir alimenter, à la demande, une pile à combustible, qui restitue alors l'énergie. L'ensemble du dispositif permet une grande flexibilité dans le pilotage du réseau et toute la politique de gestion des énergies renouvelables, marquées par leur production aléatoire. En 2013 déjà, la commune de la Croix Valmer (Var) s'était équipée d'une Greenergy Box, couplée à 35 kW de panneaux solaires et à un système de récupération de la chaleur, pour fournir en énergie et eau chaude sanitaire un bâtiment public dédié à la petite enfance.

 

Jérôme Gosset, le directeur général de la filiale Stockage d'énergie d'Areva, explique : "L'augmentation du potentiel de stockage de la plateforme Myrte démontre la forte valeur ajoutée de la solution développée par Areva pour sécuriser le réseau électrique Corse". Au-delà de la seule île de Beauté, la directrice du CEA-LITEN (Laboratoire d'innovation pour les technologies des énergies nouvelles), Florence Lambert, imagine l'avenir de toute une filière : "Avec ce nouvel équipement, les acteurs de la filière hydrogène en France disposent d'une plateforme qui augmente son potentiel pour développer des solutions technologiques innovantes capables de répondre aux enjeux de la transition énergétique". La thématique "Autonomie et puissance des batteries" fait d'ailleurs partie des 34 plans de reconquête de la Nouvelle France Industrielle portée par le gouvernement.

 

Caractéristiques techniques de la plateforme Myrte :
Photovoltaïque : centrale de 560 kWc
Electrolyseur : 10 Nm3/heure
Stockage : cuves de 1.400 Nm3 d'hydrogène et de 700 Nm3 d'oxygène
Pile à combustible : 100 kW
Rendement électrique : 30-35 % (travaux pour atteindre les 45 %)
Rendement total (récupération de chaleur incluse) : 75-80 % (grâce à une PAC)
Emissions de gaz à effet de serre : 0
Sécurité : conforme à la certification CE
Conditions de fonctionnement : température comprise entre -30 °C et +50 °C, insensible à la qualité de l'air (marin, poussière, sable…), insensible à l'altitude, localisation intérieure/extérieure.

actionclactionfp