La situation en surplomb des voies SNCF impose également l'adoption de coupures acoustiques, sous forme de plots, implantés entre le rez-de-chaussée en double hauteur et le premier étage. La problématique de l'acoustique se traduira également par la réalisation de chapes épaisses de 6 à 8 centimètres sur chaque plancher en bois. A noter que, outre les gaines de désenfumage du tunnel, les gaines d'ascenseurs et d'escaliers seront également réalisées en béton.

actioncl