Après les terribles inondations de début juin, l'activité de nombreux artisans et entreprises du BTP est touchée. Pour les soutenir, le RSI et l'Urssaf ont mis en place des mesures pour les soutenir. Détails.

Si l'eau, qui a envahi de nombreuses régions début juin, a été évacuée, les inondations ne sont pas encore un mauvais souvenir pour beaucoup de sinistrés et notamment les artisans et professionnels du BTP. Et même si les assurances se sont activées pour aider les victimes à maintenir leur activité, celle-ci n'a été épargnée et les charges restent à payer. Mais afin de venir en aide aux chefs d'entreprises, ou aux retraités les plus en difficulté, le Régime social des indépendants (RSI) a décidé de proposer des dispositifs d'action sociale par le biais d'un Fonds catastrophe et intempéries (FCI). Pour en bénéficier, la reconnaissance de catastrophe naturelle n'est pas indispensable, précise le site du RSI. "L'objectif étant d'aider les victimes à reprendre pied le plus vite possible, sans attendre les déclarations officielles", est-il ajouté.

 

Pour en bénéficier, les assurés touchés par ces intempéries sont invités à contacter leur caisse (Ile-de-France Est, Centre Val de Loire, Bourgogne, Caisse des Professionnels libéraux), par mail ou par courrier, précise le communiqué du RSI qui ajoute aussi que "les chefs d'entreprise actifs rencontrant des difficultés de trésorerie peuvent s'adresser au RSI, en vue d'obtenir un nouveau calcul de cotisations sociales personnelles, un échéancier pour le règlement des cotisations et une éventuelle prise en charge de celles dues.

 

De son côté, l'Urssaf entend également accompagner les entreprises mises en difficulté par les conditions climatiques. Les entreprises concernées peuvent en effet saisir ses services pour faire une demande de délai de paiement relevant du caractère exceptionnel de cette situation, précise leur site.

actionclactionfp