Après une baisse de 11% du marché de la maison neuve en secteur diffus en 2018, le secteur affiche des chiffres en hausse. Découvrez l'intégralité de la conjoncture de LCA-FFB.

Contenu réservé aux abonnés Batiactu+ (en savoir plus)
Pendant la période de confinement décidée par le gouvernement, Batiactu vous offre l'accès à l'intégralité de ses contenus Batiactu+
(en savoir plus)
Pour les constructeurs et aménageurs de la FFB (LCA-FFB), l'année 2019 retiendra les bons résultats de la maison neuve en secteur diffus avec des ventes se sont en effet "ressaisies" l'année passée, avec une hausse de 5% sur douze mois.

 

A fin décembre 2019, en cumul annuel, ce sont ainsi 125.600 logements neufs en individuel diffus qui ont été vendus, selon les chiffres de la fédération. Cette "reprise" des ventes, après le recul de 2018 (-11%, soit 15.000 maisons de moins qu'en 2017), se constate dans toutes les régions à l'exception de quatre : Normandie (-5%), Ile-de-France (-4%), Paca (-3%) et Bourgogne-Franche-Comté (-1%).

 


Toutes filières de production confondues, le prix moyen d'une maison dans le diffus, hors foncier, ressort à 177.000 euros, pour une surface moyenne de 123m². Pour les seuls constructeurs de maisons individuelles, le prix moyen est de 168.000 euros pour 114m². La part de marché de ces derniers atteint 65%, en hausse, ce dont se félicite Grégory Monod : "les clients font confiance au cadre protecteur du contrat de construction de maison individuelle".

 

Lire la suite de l'article ici, ou découvrez l'ensemble des chiffres dans la conjoncture à télécharger

Contenu réservé aux abonnés Batiactu+ (en savoir plus)
Pendant la période de confinement décidée par le gouvernement, Batiactu vous offre l'accès à l'intégralité de ses contenus Batiactu+
(en savoir plus)
actionclactionfp