Alors que l'arrivée du métro du Grand Paris Express est prévue pour 2030, le maire de Versailles propose d'ores et déjà d'utiliser la voie ferrée militaire située dans le quartier de Satory pour y faire circuler des véhicules de transport dont le type reste toutefois à déterminer. Précisions.

Alors que la Ville de Versailles hérite de deux nouvelles gares (Satory et Chantiers), mais pas de la ligne directe vers La Défense via Rueil-Malmaison, dans le cadre du futur Grand Paris, le maire de Versailles et député des Yvelines, François de Mazières, réfléchit d'ores et déjà à des solutions en matières de transports, signale le journal Les Echos, ce lundi 17 février.

 

L'élu francilien compte, en effet, utiliser la voie ferrée militaire située dans le quartier de Satory -qui doit continuer de relier son territoire à Saint-Cyr-l'Ecole- pour y faire circuler des véhicules de transport dont le type reste toutefois à déterminer.

 

180 ha libérés par l'armée
Le site de Satory Défense accueille déjà des entreprises et des centres de recherche développés dans le secteur des transports et celui des mobilités. C'est pourquoi ce site de 180 ha que libère le ministère de la Défense nécessitera donc des moyens de transports efficaces bien avant l'arrivée du Grand Paris Express, souligne le maire de Versailles aux Echos.

 

Pour rappel : la ligne 18 du GPE aura alors une longueur d'environ 35 km, entre Orly et Versailles. Et à l'horizon 2030, la liaison à l'ouest du CEA Saint-Aubin à Versailles Chantier sera mise en service.

 

actionclactionfp