CONJONCTURE. Ce vendredi 29 novembre 2019, la Fédération des distributeurs, loueurs et réparateurs de matériels de bâtiment, de travaux publics et de manutention (DLR) a publié les résultats de son baromètre. Au troisième trimestre 2019, la secteur conserve sa bonne dynamique malgré une chute du chiffre d'affaires dans la distribution de matériel de BTP.

Les différents abandons et contestations de projets vont-ils perturber la bonne dynamique de la filière des matériels de construction et de manutention ? Quelques semaines après le renoncement par le Gouvernement du méga-projet Europacity, la Fédération des distributeurs, loueurs et réparateurs de matériels de bâtiment, de travaux publics et de manutention (DLR) publie les résultats de son baromètre. Au troisième trimestre de 2019, les secteurs de la location et de la manutention conservent leur bonne dynamique, avec respectivement +5,3 % et +9,9 % de variation annuelle du chiffre d'affaires. Depuis trois ans, ces deux branches connaissent une forte croissance, conséquence notamment du lancement des projets du Grand Paris et d'une hausse des chantiers dans les TP. A l'inverse, la distribution de matériel de BTP connaît un coup d'arrêt de -10,1 % au troisième trimestre par rapport à la même période en 2018. Selon les professionnels, cette baisse est due à des retards de livraison qui ont enrayé la vente de matériels, et non à l'annulation et la contestation de nombreux .

 

Le solde d'opinion quant à lui suit la tendance des chiffres d'affaires, avec quelques réserves. Dans la distribution, il est en baisse de -12 points. Logiquement, les intentions d'embauche et d'investissement souffrent de ce coup d'arrêt de l'activité. Cependant, aucune entreprise interrogée n'a indiqué vouloir réduire ses effectifs. Du côté de la location, le solde d'opinion est positif, à hauteur de 30 points, bien qu'en dessous du trimestre précédent. Ce ralentissement de la croissance fait que les entreprises voient leur intentions à la baisse : seuls 20 % des patrons comptent recruter et 31 % prévoient d'investir. Même constat dans la distribution et la location de matériels de manutention industrielle. Un solde qui reste positif (14), mais en baisse par rapport à 2018, et des intentions d'embauche et d'investissement à la baisse.

actionclactionfp