Les groupes français Engie et Thales ont été choisis par le gouvernement sénégalais pour concevoir et réaliser des infrastructures et systèmes du futur Train express régional de Dakar, qui reliera la capitale à son nouvel aéroport. Les contrats s'élèvent à 225 M€, tandis que le chantier est d'une durée estimée à 26 mois.

La présidence de la République sénégalaise a lancé, en 2014, le "Plan Sénégal Emergent" afin de développer économiquement ce pays d'Afrique de l'Ouest. Dans ce cadre, un projet de Train express régional devra relier Dakar au nouvel aéroport international Blaise Diagne, en moins de 50 minutes, en passant par Diamniadio. L'aéroport, actuellement en voie d'achèvement à Diass, se situe à 47 km au sud-est de la capitale. Deux groupes français, Engie (mandataire) et Thales (co-traitant) ont été retenus par l'Apix (Agence nationale chargée de la promotion de l'investissement et des grands travaux) pour concevoir et réaliser des infrastructures et systèmes du TER pour un montant de 225 M€.

 

Une expertise française reconnue

 

Engie Ineo et Thales assureront la direction du bureau d'études en phase de conception, puis le management global avant d'assurer les essais d'intégration. Pour la réalisation des systèmes, les entreprises apporteront leur expertise à plusieurs niveaux : gestion du réseau de communication par fibre optique entre les trains et le poste de contrôle, supervision technique des équipements dans les gares, signalisation ferroviaire pour la régulation, alimentation en énergie (courant faible, détection incendie, sonorisation, vidéo-protection, information voyageurs), et postes d'alimentation de caténaires. Le groupement annonce qu'il "travaillera en interface avec les autres sociétés qui œuvreront sur les parties génie civil, voies et gares, ainsi que sur le matériel roulant". L'entreprise sénégalaise CSE s'occupera notamment des travaux de génie civil et électrique, ainsi que de l'installation-gestion de la base vie du chantier. Il est prévu que les travaux débutent au 3e trimestre de l'année et qu'ils durent 26 mois. L'entrée en service est attendue pour la fin de 2018.

actionclactionfp