JUSTICE. La cour administrative d'appel de Bordeaux a à nouveau condamné le département de la Dordogne à déconstruire le contournement de Beynac, partiellement construit. Surtout, si elle ne le fait pas et ne remet pas le site en état d'ici un an, la collectivité territoriale devra verser des indemnités pour chaque jour de retard. Elle ne semble pourtant pas encore prête à abandonner ce projet controversé.


On pensait le dossier clos en juin 2020, lorsque le Conseil d'Etat avait refusé de revenir sur la décision de la cour d'administrative d'appel de Bordeaux visant à la déconstruction du contournement inachevé de Beynac.
Il vous reste 79% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
-30% pour tous abonnements activés avant le 15/10
Code promo : BATIMAT22
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp