TOP 10. Quels ont été les désordres de la construction les plus fréquents et coûteux, ces dernières années ? Réponses avec l'observatoire annuel de la qualité de la construction que vient de publier l'Agence qualité construction (AQC).


Quels ont été les 10 sinistres les plus fréquents et coûteux dans le secteur de la construction, ces dernières années ? L'Agence qualité construction (AQC) répond à cette question, avec la publication de son "Observatoire de la qualité de la construction 2022", présenté le 20 septembre 2022 lors d'une conférence de presse, à Paris. Dans ce rapport, le "Flop 10", qui donne un aperçu de l'évolution des non-qualités déplorées sur le temps long.

 

Et il y a des constantes : en maison individuelle, sur les années 2019-2021, les difficultés liées aux revêtements de sol intérieur, dont les carrelages, se maintiennent en tête en nombre d'occurrences, mais également en matière de coûts résultants. Un léger progrès sur ce segment est toutefois enregistré en comparant les périodes 2019-2021 et 2011-2021, que l'AQC attribue à la révision du DTU correspondant. Thierry Gavoille, expert construction du cabinet Saretec, interrogé par l'AQC, évoque également l'apparition d'un problème sériel dans ce domaine, apparu depuis deux ans, celui de "l'isolation projetée sous chape avec des soucis de polymérisation". "Ce phénomène a entraîné des sinistres très importants, car il faut refaire tout le rez-de-chaussée", ajoute-t-il. "Mais ce type de sinistres devrait s'arrêter rapidement, car il se produit peu de temps après la pose et les nouvelles techniques employées sont déjà en train d'être corrigées."

 

Maisons individuelles répartition en % de l\'effect
Maisons individuelles répartition en % de l'effectif © AQC

 

Vient ensuite la couverture en petits éléments, les façades à base de maçonnerie en blocs de béton puis les fenêtres et porte-fenêtres. En cinquième place se positionne la catégorie "Équipement sanitaire". "Les problèmes d'infiltration avec les bacs de douche ou de baignoire souples en acrylique constituent la pathologie que je rencontre le plus souvent", témoigne Dominique Amrouche, ingénieur expert du cabinet bordelais Polyexpert, cité par l'AQC. "Le calage est en effet très complexe à réaliser et souvent mal fait. Les éléments sont fixés dans la plâtrerie alors qu'ils devraient l'être dans la maçonnerie. De plus, le joint d'étanchéité périphérique étant souple, il subit forcément des tensions. Ce type de sinistres continuera d'augmenter, car beaucoup de bacs de ce type ont été posés ces dernières années."

 


L'AQC lance un site réunissant les "données clés des pathologies récurrentes de la construction et leurs coûts"

 

C'est un site qui pourrait devenir un outil précieux pour les acteurs de la construction. L'Agence qualité construction vient de lancer son observatoire de la qualité de la construction en ligne, accessible en cliquant ici. Il permet de "visualiser les données clés des pathologies récurrentes de la construction et leurs coûts en France, par région et par période depuis 2000". "Les professionnels du bâtiment disposent d'une information fiable, précise et actualisée quotidiennement sur les pathologies."

 

 

Si l'on se penche sur les coûts des sinistres en maison individuelle, les classement reste sensiblement le même.
Il vous reste 55% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
-30% pour tous abonnements activés avant le 15/10
Code promo : BATIMAT22
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp