DÉCRYPTAGE. Alors que deux figures du déploiement du réseau de fibre optique s'apprêtent à prendre du recul ou à s'effacer, c'est avec le sentiment du devoir accompli qu'elles se retirent. Le plan France très haut débit est un véritable succès, et des solutions à certains points de blocage pourraient émerger, notamment pour améliorer la qualité du service, avec l'intervention du régulateur.


Le cru 2020 était déjà exceptionnel, malgré la crise sanitaire. Celui 2021 suit assurément la même dynamique. Le déploiement du réseau de fibre optique se poursuit en effet sur le territoire a un rythme soutenu, et "nous saurons avec les chiffres du 3e trimestre, qui tomberont le 9 décembre 2021, si nous battrons un nouveau record", et si les 6,2 millions de locaux nouvellement raccordables visés pourront être atteints, s'enthousiasme auprès de Batiactu Etienne Dugas, président de la fédération Infranum, réunissant les industriels du secteur. Ainsi, alors que l'objectif était de raccorder 80% des locaux d'ici à 2022 selon le plan France très haut débit, "nous ferons mieux, c'est un vrai succès".

 

Une satisfaction qu'il savoure. D'autant plus qu'après 9 ans à la tête de la fédération qu'il a créée pour mener à bien le "plus grand chantier de France", Etienne Dugas a décidé de céder sa place à la tête d'Infranum, à compter du 9 décembre 2021. Avec le "sentiment du job accompli" en prime.

 

L'heure du bilan aussi pour Stéphane Richard

 

Il vous reste 79% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp