PRODUITS DE LA CONSTRUCTION. Avec la montée en puissance de l'expérimentation E+C-, les besoins de données précises, pour alimenter les analyses du cycle de vie, augmentent. L'Alliance HQE-GBC, qui gère la base Inies, fait le point sur le nombre de fiches disponibles.

A la toute fin de 2018, la base Inies comptait 2.600 données différentes dont 1.200 fiches de déclaration environnementale et sanitaire (FDES) qui représentent plus de 61.000 références commerciales (!) ainsi que 785 Profils environnementaux des produits (PEP) Ecopassport, tous 100 % vérifiés. La base héberge également 557 données génériques par défaut plus 46 données conventionnelles de services.

 

L'évolution, entre 2017 et 2018, a été marquée : +23 % de FDES vérifiées avec 439 nouvelles déclarations. Dans le même temps, 181 fiches ont été archivées, arrivées au terme des 5 ans de validité ou étant non vérifiées. Du côté des PEP, la progression a été de +12 %, soit 87 nouvelles données. Enfin, pour les valeurs par défaut, 69 ont été créées l'an passé, soit une augmentation de +14 %. Du côté des familles de produits représentés, la situation est extrêmement variable. L'isolation totalise le plus grand nombre de FDES (564 fiches) loin devant le cloisonnement et les plafonds suspendus (184) et les revêtements de sol et murs ou peintures (113). En revanche, en termes de références commerciales couvertes par ces FDES, ce sont les menuiseries intérieures, extérieures et fermetures qui dominent largement avec 11.200 produits. Les revêtements de sol arrivent en deuxième (8.300 références) devant le secteur des façades ainsi que celui de la structure-maçonnerie-gros œuvre-charpente, qui revendiquent plus de 4.950 références chacun. Le segment qui apparaît le plus en retard est celui des équipements sanitaires, avec seulement 7 FDES et moins de 200 références couvertes. Les voiries et réseaux divers sont également faiblement représentés puisqu'il n'y a que 26 FDES disponibles pour un peu plus de 500 références commerciales. Concernant les PEP Ecopassport, les appareillages pour les réseaux électriques et de communication, dominent le classement avec 479 documents vérifiés et 55 valeurs par défaut. Ils sont suivis de loin par les équipements de génie climatique (105 PEP et 47 valeurs par défaut) et le secteur de la sécurité du bâtiment (54 PEP et 21 valeurs génériques). La production locale d'énergie, qui a pourtant fortement progressé en 2018, reste la lanterne rouge avec seulement 8 Ecopassport et 11 valeurs par défaut.

 

La barre des 100 industriels déclarants est franchie

 

Point positif : 36 nouveaux fabricants (dont Novoceram, Fabemi, Henkel ou Gimm Menuiseries) sont venus déclarer des produits sur la base Inies, dont 30 pour des FDES et 6 pour des PEP. "Cela a permis de disposer de données supplémentaires dans quasiment toutes les familles de produits et équipements", annonce l'Alliance HQE-GBC. Les industriels déclarants sont désormais 126. Anne-Sophie Périssin-Fabert, la présidente du conseil de surveillance de la base, déclare : "L'expérimentation E+C-, co-portée par les professionnels, a mis en lumière le rôle majeur d'Inies à travers les FDES et PEP qu'elle héberge. Ces données sont en effet le sésame pour que maîtres d'ouvrage, concepteurs et entreprises puissent tirer bénéfice de leurs choix de produits et d'équipements dans l'évaluation de la performance environnementale globale du bâtiment". Elle demande donc aux fabricants de continuer à alimenter la base de données pour toujours plus de précision dans les calculs.

actionclactionfp