La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a confirmé, le 13 juillet 2016, la baisse de 0,5 % des tarifs publics d'électricité pour les particuliers et de 1,5 % pour les clients professionnels ayant souscrit une puissance inférieure ou égale à 36 kVA.

Après plusieurs années de hausse, la tendance s'inverse cette année. La Commission de régulation de l'énergie a en effet annoncé une baisse des tarifs de l'électricité. Dans le détail, le CRE propose une diminution de 0,5% en moyenne des tarifs réglementés applicables aux particuliers et de 1,5 % pour les clients professionnels. "Cette baisse s'explique notamment par la répercussion de la baisse des prix de marché observée depuis plusieurs mois", argumente le CRE.
Ségolène Royal s'est réjouie à l'annonce de cette délibération, et a précisé, dans un communiqué, que cette baisse entrera en vigueur dès le 1er août 2016, "une fois que les consultations réglementaires seront réalisées", précise toutefois le communiqué du ministère. Une prise en compte rapide de ce nouveau calcul sera réalisée afin que "les consommateurs en bénéficient le plus rapidement possible", souligne aussi le ministère.
Mais cette baisse suffira-t-elle à faire oublier le rattrapage, annoncé en juin dernier, sur les factures des particuliers ?. En effet, EDF est sur le point d'effectuer un rattrapage après l'annulation par le Conseil d'Etat de la modération de la hausse des tarifs de 2014 par l'Etat. En juin 2016, Ségolène Royal avait alors annoncé que ce rattrapage serait, pour les foyers concernés, d'environ 1,5 € par mois sur 18 mois (Lire notre article).

actionclactionfp