AMÉNAGEMENT ROUTIER. Ce chantier complexe , qui a duré trois ans, double la capacité de circulation sur le périphérique nantais nord et est, ainsi que la jonction avec l'A11 (vers Paris). Son financement en PPP provient à 75 % de Vinci et 25 % des collectivités locales.


Près de 300 000 m3 de terrassement pour en finir avec le goulet d'étranglement de la porte de Gesvres. Au nord-est de Nantes, cette dernière portion du périphérique nantais encore à deux voies simples était quotidiennement embouteillée. Sur 3,3 kilomètres, là voilà qui double de taille en 2x2 voies sur un périphérique de 42 kilomètres de long en tout. Soit le deuxième plus long de France après Bordeaux (45 kilomètres), mais devant Paris (35 kilomètres).

 

Il vous reste 81% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp