STRATÉGIE. Bientôt centenaire, le site rémois de Forbo, spécialiste des revêtements de sols souples, a fait l'objet de nombreux investissements visant à réaménager et à moderniser ses outils de production. Les technologies numériques et les préoccupations environnementales y trouvent également leur place, le tout pour répondre à une demande en très forte croissance.


Qui a dit que les industriels ne savaient pas se réinventer ? Alors qu'il fêtera en 2024 son centième anniversaire, le site historique de Forbo à Reims peut se targuer d'avoir fait l'objet de nombreux investissements. Leur but : réaménager et moderniser ses outils de production tout en octroyant aux technologies numériques et aux préoccupations environnementales la place qu'elles méritent, dans un contexte évidemment marquée par la crise du Covid et toutes ses conséquences, à commencer par une demande en très forte croissance sur certains produits.

 

Spécialiste des revêtements de sols souples et notamment du linoléum et des sols textiles floqués, le groupe Forbo compte 5.300 collaborateurs dans le monde, 25 unités de production dans 39 pays et réalise un chiffre d'affaires d'environ 1,09 milliard d'euros. L'industriel ccorde une attention toute particulière à sa division "flooring", qui à elle seule emploie 3.000 personnes et pèse pour deux tiers dans le résultat global. Il peut pour cela miser sur quelques spécificités industrielles, comme le "Marmoleum" - 80% de part de marché en France -, le "Flotex" - produit exclusif destiné notamment aux salles de cinéma ou aux restaurants - ou encore le "Modul'up", un revêtement non-collé censé être deux fois plus rapide qu'un sol collé. Tandis que le site de Reims, crée en 1924 et dont les 110.000 mètres carrés de bâtiments sont classés monuments historiques, produit des sols PVC (et notamment LVT, pour carreaux de vinyle haut de gamme) ainsi que des textiles aiguilletés, les trois centres de formations situés à Reims, Rennes et Tours initient pour leur part les apprentis soliers aux nouveaux produits, et accueillent les professionnels en formation continue.

 

Fort engouement pour le non-collé avec pose libre

 

Dans un monde qui évolue vite, a fortiori depuis le Covid, il a donc fallu s'adapter aux nouvelles exigences du marché. "La pose libre est un véritable axe de développement", assure le directeur commercial France de Forbo, Jérôme Gautho. "Après avoir lancé les produits en pose libre en 2013, nous nous sommes aperçus qu'ils performent plus que les produits collés, qu'ils entraînent moins de litiges et qu'ils ont une plus grande facilité de pose et de repose."
Il vous reste 68% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp