OBJECTIF BAS CARBONE. Maintenir les critères d'éligibilité de MaPrimeRénov', changer le montant des travaux rendant obligatoire l'intervention de l'accompagnateur rénov'... Des professionnels du secteur du Bâtiment ont proposé des solutions de rénovation énergétique des ouvrages pour atteindre les objectifs de neutralité carbone fixés par la France.


Les réglementations et aides financières se succèdent pour la rénovation énergétique des bâtiments en France. La prolongation du dispositif MaPrimeRénov', la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 qui vise à faire reculer de 30% la consommation d'énergies fossiles d'ici 2030, ou le green deal européen ne sont que quelques exemples de cette volonté de consommer moins d'énergie et d'atteindre la neutralité zéro carbone en 2050. Le secteur du chauffage est au cœur des sujets en matière de politique verte en Europe, affirme Christophe Grudler, membre de la commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie du Parlement européen. Lors d'un webinaire organisé ce mardi 30 novembre par Énergies et avenir, association regroupant l'ensemble des professions de la filière du chauffage à eau chaude, le député européen considère que les acteurs du secteur doivent rendre la rénovation énergétique plus efficace et plus durable. "Nous nous tournons vers une électrification massive de nos modes de vie à laquelle le chauffage ne semble pas échapper", ajoute-t-il.
Il vous reste 78% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp