RENOVATION. Arep, filiale d'architecture et d'urbanisme de SNCF Gares & Connexions, a livré une nouvelle mouture de la gare de Rennes qui s'inscrit dans le cadre du projet urbain EuroRennes.

Construite à la fin du 19ème siècle et revisitée en 1992, la gare de Rennes n'était plus adaptée à l'explosion du trafic ferroviaire engendrée par l'ouverture de la ligne à grande vitesse en juillet 2017. Le nombre de voyageurs devrait en effet passer de 10 millions par an en 2010 à 20 millions en 2020, puis à 30 millions en 2040, selon Pascal Croce, directeur du projet de la nouvelle gare de Rennes chez SNCF Gares & Connexions. Un projet qui s'inscrit dans celui, plus global, de réaménagement du quartier de la gare, afin de favoriser l'articulation des différents modes de transport (train, bus, car, métro, voiture, vélo). L'architecture de la nouvelle gare répond "à l'idée d'un grand paysage avec des limites un peu floues", en rupture avec la façade monumentale initiale, "on a quelque chose de beaucoup plus doux, de quelque peu évanescent", explique François Bonnefille, architecte chez AREP, filiale de SNCF Gares & Connexions.

 

Découvrez en images la suite du reportage.

actionclactionfp