INNOVATION. Les industriels du béton, qui appellent à un "dialogue documenté" sur les enjeux de la future Réglementation environnementale 2020, profitent des derniers arbitrages sur le texte pour insister sur la contribution de ce matériau à la réduction de l'empreinte carbone du secteur de la construction. Explications.


Depuis la présentation des derniers arbitrages sur la future Réglementation environnementale 2020, censée s'appliquer à compter de l'été 2021, les débats sont pour le moins houleux. Les commentateurs comme les filières de matériaux elles-mêmes ont très rapidement opposé les produits et les industriels, avec une dichotomie très nette entre l'électricité et les biosourcés (dont le bois) d'un côté, et le gaz et les matériaux conventionnels (comme le béton et l'acier) de l'autre. Tandis que des acteurs comme l'Association française des industries des produits de construction (AIMCC) et le Comité stratégique de la filière (CSF) des industries pour la construction appellent à la réflexion et à la discussion, les industriels du béton, eux, estiment qu'il y a plus que jamais besoin d'un "dialogue documenté" sur les enjeux de la RE2020, et insistent sur la contribution de ce matériau à la réduction de l'empreinte carbone du secteur de la construction.
Il vous reste 79% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter

Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp