RÉALISATION. À Bois-Colombes, l'école Saint-Exupéry a été inaugurée officiellement, le 21 novembre dernier. Elle a été complètement repensée et étendue par le cabinet d'architectes Porro - de La Noue suite au concours remporté en 2014. Visite.

Ecole Saint-Exupéry, Bois Colombes
Parvis de l'école élémentaire Saint-Exupéry à Bois-Colombes © Renaud De La Noue architecte

Ce jeudi 21 novembre 2019 au soir, à Bois-Colombes, ce n'est pas à une simple inauguration et son cortège d'officiels que nous sommes conviés, mais à une fête : une fête pour les enfants, les parents d'élèves, les enseignants et le personnel administratif, mais aussi plus largement pour l'entier quartier nord de la ville. Tous viennent célébrer le renouveau de l'école Saint-Exupéry, après quatre années de travaux. L'ambiance est de mise : tous les enfants sont heureux de faire visiter leur "royaume", leur "nouvelle école, une école lumineuse, spacieuse et colorée, avec de beaux vitraux et des formes arrondies et douces..."

 

Des mots qui font écho à ceux que nous avait confiés l'architecte Ricardo Porro, dont c'est la dernière œuvre commune avec Renaud De la Noue, ce dernier l'ayant continuée seul après le décès de l'architecte cubain en 2014. Penser un bâtiment pour ces architectes, c'est le penser comme "un écrin" pour ses occupants, disait-il. Alors, quand ces usagers sont des enfants, l'école sera leur "cathédrale", "une force vitale et dynamique." Marwah, Nathan, Sami, Chiara, Yohan, mais aussi Kettie, la "dame de cantine", confirment que le pari est réussi. Tous expriment avec leurs mots d'enfants ou d'adultes, leur joie dans cette nouvelle école : "Elle est magnifique, elle a une belle salle de cantine, très colorée avec des chaises à notre hauteur, de grandes baies vitrées qui nous permettent de faire un petit coucou à nos frères et nos sœurs lorsque nous mangeons, les classes sont plus grandes et plus agréables (…)," confie ainsi l'un des enfants.

 

Un "œil" bienveillant sur les enfants

 

Il faut dire qu'ils reviennent de loin. Un autre raconte : "J'ai connu l'ancienne école, ici même avec sa cour, ses 5 classes et ses toilettes riquiqui, sa salle informatique au sous-sol, et les préfabriqués dans la cour et puis il y a les travaux, le bruit, la grue devant la classe et les matériaux de construction qui passent devant notre fenêtre, que de distractions ! Mais ça valait le coup ! Nous avons pu aussi découvrir des choses, déménager pour intégrer cette nouvelle et belle école !"

 

Ici, nous avons voulu faire entrer l'enfant et son maître dans un monde dynamique, lumineux et coloré". Renaud De La Noue, architecte.

 

Aujourd'hui, à la suite de cette réhabilitation et extension, l'école accueille désormais 16 classes dans des bâtiments harmonieux et repensés en niveaux, une passerelle reliant la partie maternelle avec ses 6 classes (dans la partie réhabilitée), à l'élémentaire (dans la partie neuve) qui en compte 10. "L'architecture que nous proposons vise à donner un cadre poétique à la vie urbaine, précise Renaud De la Noue. Ici, nous avons voulu faire entrer l'enfant et son maître dans un monde dynamique, lumineux et coloré". Parfaitement intégrée dans cette zone pavillonnaire, l'école présente des lignes courbes et de nombreuses ouvertures pour faire entrer la lumière. Signature des architectes, l'entrée avec ses grands vitraux colorés offre ainsi un éventail coloré, ou plutôt, pose un œil bienveillant sur les enfants qui entrent dans leur nouveau royaume.

 

Une architecture "heureuse", menée de main de maître par Renaud De La Noue


Ecole Saint-Exupéry, Bois Colombes
Schéma explicatif de l'intervention des architectes : le projet a consisté en une réhabilitation et une extension pour cette école située dans le quartier Nord de Bois-Colombes. © Renaud De La Noue Architecte

 

Renaud De la Noue raconte la conception de l'école : "Nous avons réellement voulu une école accueillante et bienveillante - un mot rare employé dans notre discipline - avec une architecture claire, lumineuse et colorée, une architecture HEUREUSE, qui puisse recevoir la joie et le dynamisme des enfants". L'opération a été assez longue, réalisée en site occupé et exigeante en matière de développement durable (certifiée HQE, géothermie depuis un site voisin, toitures végétalisées, gestion des eaux pluviales, claustras pour du free-cooling…). Le parcours des travaux n'a pas été de tout repos : outre les aléas inhérents à tout chantier, l'entreprise générale a en effet connu des difficultés financières en plein chantier.

 

Mais cela n'empêche pas chacun, le maire comme l'architecte, de parler de "belle aventure humaine" - et c'est assez rare pour le souligner ici, entre chacune des parties prenantes : équipes de maîtrise d'ouvrage, d'œuvre, mais aussi administratifs, enseignants et enfants ! Remerciant l'équipe municipale, Renaud De La Noue a ainsi déclaré n'avoir "jamais vu autant un tel investissement, une telle implication" de la part d'une maîtrise d'ouvrage. Quant à Yves Révillon, l'édile de Bois-Colombes, il ajoute : "nous n'avons jamais regretté de les avoir choisis !" L'école devant être un "lieu d'apprentissage et un lieu de rencontre", le pari de miser sur une "architecture exigeante et inventive" est réussi.

 

Découvrez cette réalisation en images en pages suivantes.
Ecole Saint-Exupéry, Bois Colombes
Parvis de l'école maternelle, école Saint-Exupéry, Bois Colombes © Renaud De La Noue Architecte

actionclactionfp

Une réhabiliation exemplaire

Ecole Saint-Exupéry, Bois Colombes
Parvis de l'école maternelle, école Saint-Exupéry, Bois Colombes © Renaud De La Noue Architecte
Le projet a consisté en la réhabilitation de l'ancienne école, à laquelle a été adjointe une extension, puis la construction d'un nouveau bâtiment, relié à l'ancien, devenant la nouvelle école élémentaire.

 

Ici, on voit le parvis de l'école maternelle, où l'on distingue les traces de l'ancien bâtiment, parfaitement respecté, et au fond à gauche, une première extension de ce bâtiment ancien. Les vitraux colorés, signature de l'architecture joyeuse du cabinet Porro-De La Noue. Le travail d'intégration dans cette zone pavillonnaire a été parfaitement mené.

Une signature colorée

Ecole Saint-Exupéry, Bois Colombes
Parvis de l'école élémentaire © Renaud De La Noue Architecte
Du côté de l'école élémentaire et donc du nouveau bâtiment, on retrouve la signature de l'architecte, avec ces éventails de vitraux colorés. Courbes, dynamisme et couleurs rythment les bâtiments signés du cabinet Porro-De La Noue.

Une passerelle entre les deux écoles

Ecole Saint-Exupéry, Bois Colombes
Cour sur la salle de sport École Saint-Exupéry, Bois Colombes © Renaud De La Noue Architecte
La passerelle permet aux deux écoles d'être reliées entre elles. Une liaison qui a été pensée avec le personnel de l'établissement.

 

Cette cour basse creusée a été une des idées des architectes pour permettre de gagner de la place, mais aussi de faire plus entrer la lumière naturelle dans le réfectoire et la salle de sport. Les claustras jaunes agissent comme ventilation naturelle, selon le principe du free cooling.

Une médiathèque pensée pour les enfants

Ecole Saint-Exupéry, Bois Colombes
Médiathèque de l'école Saint-Exupéry, Bois Colombes © Renaud De La Noue Architecte
"Notre nouvelle école est magnifique, raconte un des enfants, elle a une belle salle de cantine très colorée avec des chaises à notre hauteur, de grandes baies vitrées qui nous permettent de faire un petit coucou à nos frères et nos sœurs, lorsque nous mangeons ; les classes sont plus grandes et plus agréables, avec des porte-manteaux colorés, parfois dans les classes, parfois dans les couloirs. Il y a aussi la médiathèque."

 

La médiathèque a été entièrement dessinée par Renaud De La Noue, mobilier compris. Des casiers creusés à même le mur permettent de ranger les livres.

Un oeil bienveillant sur les enfants

Ecole Saint-Exupéry, Bois Colombes
Vue du hall de l'école élémentaire Saint-Exupéry, Bois Colombes © Renaud De La Noue Architecte
Depuis le hall de l'école, les lignes courbes révèlent le dessin d'une pupille, d'un oeil... Un oeil bienveillant sur les enfants. "L'architecture que nous proposons vise à donner un cadre poétique à la vie urbaine. Ici, nous avons voulu faire entrer l'enfant et son maître dans un monde dynamique, lumineux et coloré", précise l'architecte.

Des couloirs joyeux et colorés

Ecole Saint-Exupéry, Bois Colombes
Couloir de l'école maternelle, École Saint-Exupéry, Bois Colombes © Renaud De La Noue Architecte
Tous les couloirs sont rythmés de hublots de couleurs, tandis que les porte-manteaux sont intégrés en creux.

Des courbes, du mouvement, rappelant le dynamisme des enfants

Ecole Saint-Exupéry, Bois Colombes
Classe de l'école maternelle faisant partie de l'extension, école Saint-Exupéry, Bois Colombes © Renaud De La Noue Architecte
Sur toutes les façades, l'architecte a dessiné un système en bandeau avec une trame définie qui se termine dans un sens ou dans un autre, qui permettent à chaque classe ou salle d'être différente.

Une opération exigeante en termes de développement durable

Ecole Saint-Exupéry, Bois Colombes
Hall de l'école maternelle, école Saint-Exupéry, Bois Colombes © Renaud De La Noue Architecte
"Cette opération s'inscrit dans une démarche volontariste de développement durable avec la certification HQE© et des objectifs de haute performance énergétique (H.P.E) et haute qualité d'usage (H.Q.U)" rappelle la mairie de Bois Colombes. Ainsi, un système de géothermie, commun avec le complexe sportif Smirlian attenant, a été installé, permettant le chauffage de l'ensemble, soit une surface de 10.000 m2. Des toitures végétalisées ont également été prévues.

 

Une intervention en site occupé

Ecole Saint-Exupéry, Bois Colombes
Vue de l'extension de l'école maternelle, École Saint-Exupéry, Bois Colombes © Renaud De La Noue - Porro-De La Noue Architectes
Le projet a démarré en 2012, avec le lancement, par le service Enseignement de la ville de Bois Colombes, des études et de la rédaction du cahier des charges. En 2013, le cabinet des architectes Renaud de La Noue et Ricardo Porro est sélectionné. Les travaux commenceront en septembre 2016, selon deux phases : en premier lieu, la construction de la nouvelle école côté rue Charles-Chefson (sur l'emplacement de l'ancienne cour de récréation) de 2017 à 2018 ; puis la démolition partielle de l'ancienne école côté rue Adolphe-Guyot, sa rénovation et son extension de 2018 à septembre 2019.

 

Ainsi les enfants ont pu passer de l'ancien au nouveau bâtiment en septembre 2018 avant que ne débute la rénovation de leur ancienne école en école maternelle. Ici, on voit bien l'extension de l'ancienne école.

Fiche technique du projet de l'école Saint-Exupéry de Bois Colombes

Ecole Saint-Exupéry, Bois Colombes
Cour de l'école élémentaire Saint-Exupéry, Bois Colombes © Renaud De La Noue Architecte
Renaud De La Noue, architecte - Cabinet Porro-De La Noue, Paris
FACEA, BET structure et fluide, économiste
TERAO, Spécialiste HQE
PHUSIS, Paysagiste
ACV, Acousticien
ERGO ZEN, Ergonomiste

 

Entreprises :
Gros oeuvre : CBF Construction B. Fournigault
Menuiseries extérieures : Diter
Menuiseries intérieures : La Fraternelle
CVC-Plomberie : Air Climo
Electricité : Bentin SAS
Ascenseur : CFA Division de NSA
Équipement de cuisine : FCIR Le Froid Bornet
VRD Espaces verts : Colas

Montant des travaux de l'école Saint-Exupéry, Bois Colombes

Ecole Saint-Exupéry, Bois Colombes
Détail du parvis de l'école élémentaire Saint-Exupéry, Bois-Colombes © Renaud De La Noue Architecte
Montant des travaux : 8 317 290 euros HT

 

Subventions allouées au projet :

 

- 3,7 millions d'euros du groupe Bouygues, l'aménageur de la Zone d'Aménagement Concertée (ZAC) Pompidou-le Mignon dans ce quartier.
- 700.000 euros du Département des Hauts-de-Seine, dans le cadre du contrat de développement conclu avec la ville de Bois-Colombes
- 17.920 euros de la Région Île-de-France pour la toiture végétalisée.

 

Pour la production de chaleur par géothermie mutualisée avec le complexe sportif Smirlian :
- de l'ADEME direction Île-de-France : 42.000 €
- du Conseil Régional d'Île-de-France : 80.000 €
- de l'Union Européenne - FEDER : 453.330 €
- de l'État - dotation de soutien à l'investissement public local : 95.000 €