ÉLECTRICITÉ. Avec pas moins de 58.700 mégawatts de puissance totale, le parc électrique d'origine renouvelable a dépassé à fin septembre 2021 le précédent record de raccordements datant de 2017. Comme d'habitude, les filières solaire et éolienne tirent le volume de branchements, avec de très bons chiffres du côté des centrales photovoltaïques.


Tout va décidément bien du côté des énergies renouvelables, et même très bien : avec quelque 58.759 mégawatts de puissance totale, le parc électrique d'origine renouvelable - cumulant éolien, solaire, hydroélectricité et bioénergies - a dépassé fin septembre 2021 le précédent record de raccordements datant de 2017. Soit une augmentation de 2.876 MW sur les neuf premiers mois de l'année 2021 (la progression est de 3.543 MW sur un an), ce qui dépasse effectivement le volume annuel de l'exercice 2017 (2.757 MW) avec même un trimestre en moins. Entre juin et septembre 2021, 887 MW de nouvelles capacités renouvelables ont été branchés sur le réseau électrique métropolitain, indique la dernière édition du Panorama de l'électricité renouvelable, publié par le Syndicat des énergies renouvelables (SER), le Réseau de transport d'électricité (RTE), Enedis et l'agence ORE (Opérateurs de réseaux d'énergie).
Il vous reste 73% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
PROMO ÉTÉ 2022 - abonnement 12 mois ETENDU jusqu’au 30 SEPTEMBRE 2023
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp