Le groupe belge Vandeputte, spécialisé dans les produits de nettoyage respectueux de l'environnement, vient d'inaugurer un site de production éco-responsable non loin de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Pour l'occasion, deux ministres chargés de questions environnementales avaient fait le déplacement. Zoom sur cette démarche.

Brune Poirson, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, et Marie-Christine Marghem, ministre fédérale belge de l'Energie, de l'Environnement et du Développement durable ont fait le déplacement à Hesdin-l'Abbé (Pas-de-Calais) ce mardi 26 septembre 2017 pour inaugurer une usine de produits d'entretien, signe que cet événement était particulier. Et c'est l'exemplarité environnementale du projet qui les a décidées à venir "encourager ces bonnes pratiques (…) d'entreprises créatrices d'emplois".

 

Car le site Vandeputte comporte tous les aspects de la Transition écologique et solidaire. L'usine, éco-conçue de façon visionnaire pour le groupe PAD ("People Against Dirty/Ecover") il y a 10 ans, dispose par exemple d'une charpente en bois et d'une façade en érable rouge. Elle est d'ailleurs installée dans le parc d'activités Landacres, un des rares certifiés ISO 14.001 en Europe. Le bâtiment est également bien isolé grâce à du béton cellulaire et sa toiture est végétalisée pour les mêmes raisons. Résultat, il consommerait environ 25 % d'énergie de moins qu'un édifice industriel standard. Autre dispositif, des puits de lumière qui amènent le rayonnement solaire au cœur des espaces de travail ou de stockage en limitant ainsi l'éclairage artificiel.

 

usine éco-conçue
usine éco-conçue © Vandeputte

 

La Transition écologique ET solidaire est possible dans l'industrie

 

Dans ses procédés de fabrication également, le site se veut responsable. Trois circuits de gestion des eaux coexistent : l'eau de ville, les eaux de pluie et celles de process, ceci afin d'éviter tout rejet intempestif dans l'environnement. Les équipements sont même dotés d'un système de raclage des tuyaux qui précèdent les opérations de nettoyage qui permet de minimiser les rinçages. L'entreprise Vandeputte annonce : "Nous pouvons estimer que l'ordre est de 90 % d'économie en produit à recycler ou d'eau de rejet". Elle met en avant son engagement séculaire - elle a été fondée en 1887 - pour le développement durable de ses activités de savonnerie : "Le mode de production responsable du nouveau site correspond totalement à la vision, aux valeurs et aux missions que se donne le groupe belge pour ses projets futurs". La marque annonce faire appel à des plastiques recyclés pour ses flacons (entre 25 et 60 % de PET recyclé) et être engagée dans une démarche de sourcing responsable auprès de ses partenaires et fournisseurs. Elle est signataire de nombreuses chartes, dont celle du Sustainable cleaning de l'AISE, et fabrique des produits certifiés Ecolabel Européen et Ecocert.

 

Enfin, pour le versant solidaire, il faut signaler que l'acquisition du site d'Hesdin-l'Abbé, à la fin du mois de juin 2016, a permis de reprendre l'ensemble de l'équipe qui y était en place pour relancer la production. Un geste social qui justifie lui aussi le déplacement des deux ministres.

 

actionclactionfp