Afin de jouer sur les volumes et de dompter la structure, Christelle Serres-Chabrier a imaginé un puits de lumière au-dessus du salon. On aperçoit la mezzanine (ici à gauche) et son vitrage panoramique. Si le style impressionne, il fait aussi voyager. "Cette zone a beaucoup séduit les propriétaires. Elle est parfaitement isolée et très agréable."

 

Le verre, présent dans l'ensemble de la bâtisse, lie les espaces et répond à la problématique principale : "Recréer une communication verticale dans la maison, la rendre fluide et jouer sur la transparence", explique l'architecte.
actioncl