METIER D'ART. Que se cache-t-il derrière cette sphère dorée suspendue dans le choeur d'une chapelle baroque ? Cette oeuvre, née de l'imagination de Paul Marion, de l'atelier d'architecture King Kong, et du savoir-faire du bureau de design Métalobil, est en fait à la fois objet esthétique et fonctionnel. Découverte.

L'objet est impressionnant. D'un diamètre de 7 mètres, coupé en deux hémisphères, l'une dorée, l'autre composée de centaines de diodes lumineuses, il est désormais suspendu dans le choeur de la chapelle Corneille (17e siècle) à Rouen (Seine-Maritime).

 

C'est là que se déroulent un grand nombre de concerts, devenant au fil du temps un véritable auditorium. Ainsi, la Région Haute-Normandie, maître d'ouvrage, souhaitait adapter l'édifice religieux aux exigences contemporaines en matière de confort d'écoute des concerts, "la programmation privilégiant la musique non amplifiée", souligne l'atelier d'architecture King Kong, originaire de Bordeaux. C'est alors qu'il imagine un objet aux fonctions diverses...

 

Lire la suite dès la page 2.
actionclactionfp