Après six mois de controverses, le permis de construire de la Tour Triangle 2 à Paris, réalisée par les architectes Herzog & De Meuron a été déposé le 24 décembre 2015, a annoncé le groupe immobilier Unibail-Rodamco. Déjà, les opposants au projet annoncent des recours.

Quelques mois après le vote favorable, à une courte majorité, par le Conseil de Paris, la demande du permis de construire de la Tour Triangle 2, le long de l'avenue Ernest Renan, à la porte de Versailles à Paris, a été déposée le 24 décembre 2015 auprès des services de la Ville de Paris par le groupe immobilier commercial Unibail-Rodamco via la SCI Triangle.

Une délivrance du permis de construire dans les huit mois à venir ?

"Le dossier qui sera instruit par les services de la mairie portant sur la version 2 de l'immeuble, celle soumise au vote des élus parisiens le 30 juin dernier devrait prendre du temps, avec une obtention d'ici à l'été", nous confirme ce lundi 4 janvier, l'entourage de Jean-Louis Missika, adjoint à l'Urbanisme et à l'Architecture.

 

Du retard ? La mairie de Paris et les équipes d'Unibail-Rodamco nient en bloc. La direction de l'Urbanisme nous le garantit de nouveau : la prochaine étape sera la délivrance des permis de construire en milieu d'année 2016, d'ici six à huit mois, suivie d'une enquête publique au cours de l'année 2016, pour enclencher des travaux qui pourraient commencer fin 2016 et plus vraisemblablement début 2017. C'est-à-dire avant les prochaines élections municipales.

Une livraison attendue en 2020 ou 2021

La tour pourrait donc être livrée en 2020 ou 2021. Cela dépendra des recours, reconnaît l'entourage de l'élu parisien Jean-Louis Missika, attendant avec impatience la décision du commissaire-enquêteur. En effet, le Collectif Contre la Tour Triangle, "devrait faire un recours contre le Permis de Construire, une fois celui-ci accordé par Anne Hidalgo", signale l'association dans un communiqué daté du 30 décembre 2015. Il fustige de nouveau le projet imaginé par les architectes Herzog & De Meuron et estime que l'instruction devrait durer "environ 6 mois". De quoi laisser le temps de relancer la mobilisation, et connaître en toute vraisemblance à l'issue du procès déjà en cours contre la Ville de Paris, à propos d'une délibération votée en 2013 au Conseil de Paris, portant notamment sur la révision simplifiée du Plan Local d'Urbanisme aux abords du Parc des Expositions.

 

Rappelons que grâce à cette délibération, la Ville de Paris autorise le promoteur à déroger au plafonnement de 37 m de hauteur réglementaire, afin de réaliser cet édifice de 180 m doté d'une surface équivalente au premier projet (Ndlr : 92.200 m²) avec un quart de surfaces dédiés aux bureaux. D'après nos informations, le programme est toujours chiffré aux alentours des 550 millions d'euros au total.

 

Où en sont les recours ?
L'association SOS Paris (Ndlr : basée dans le 6ème) avait annoncé le 8 septembre 2015 avoir déposé un recours gracieux visant à annuler la délibération du Conseil de Paris. Enfin, le Collectif contre la Tour Triangle qui soutient l'initiative de SOS Paris compte toujours maintenir "le recours contentieux contre la procédure de révision simplifiée du PLU".

actionclactionfp