Le chantier de la Tour Triangle 2 refait surface, quelques mois après le vote favorable à une courte majorité par le Conseil de Paris. Y-a-t-il des retards sur le calendrier ? Pourquoi le permis de construire n'est-il toujours pas déposé ? Le Collectif contre la Tour Triangle et la mairie de Paris s'affrontent.

La Tour Triangle de 180 mètres à la Porte de Versailles portée par le promoteur immobilier Unibail-Rodamco et imaginé par les architectes Herzog & De Meuron fait toujours parler d'elle. C'est à l'occasion d'une réunion publique tenue ce mercredi 4 novembre au conseil des quartiers "Georges Brassens et Vaugirard/Parc des expositions", rue de la Saïda, 15ème arrondissement de Paris, que le projet de la Tour Triangle 2 a fait l'objet de vives discussions entre les représentants du promoteur immobilier Unibail-Rodamco et les associations opposées, notamment le Collectif contre la Tour Triangle.

 

Alors que le projet a été voté à une courte majorité par le Conseil de Paris le 30 juin dernier, le Collectif contre la Tour Triangle a exprimé de nouveau sa vive opposition au projet, s'interrogeant notamment sur le calendrier et l'obtention du permis de construire.

Inquiétude du collectif

"La situation nous inquiète, d'autant plus qu'Olivier Bossard, directeur général Développement d'Unibail-Rodamco assisté de Vincent Jean-Pierre et François Agache, nie tout retard pris sur le projet, nous raconte Olivier Rigaud, coordinateur de l'association opposée au projet, ce jeudi 5 novembre. Mais il confirme bien que la demande de permis de construire n'a pas toujours été déposée à la Direction de l'Urbanisme de Paris".

 

Avant d'ajouter : "Le promoteur immobilier admet aussi que les procédures contentieuses ne sont pas éteintes, celle du Collectif Contre la Tour Triangle sur la révision simplifiée du PLU en appel notamment, ces procédures pouvant retarder le lancement du programme."

La mairie de Paris temporise

Interrogé par Batiactu, ce jeudi 5 novembre, la Ville de Paris, rappelle que la philosophie du nouveau projet a été de remettre un hôtel dans la tour tout étant en synergie avec le Parc des Expositions, Porte de Versailles "pour répondre à la réticence des élus des groupes au Conseil de Paris."

 

S'agissant du retard pris sur le projet, l'entourage de Jean-Louis Missika, adjoint à l'Urbanisme et à l'Architecture, est clair sur le sujet : "On refuse d'entendre dire que Triangle 2 prend du retard. Au même titre que les équipes d'Unibail, la ville de Paris nie le retard. La direction de l'Urbanisme nous le garantit : le permis de construire sera déposé avant décembre 2015."

 

D'ailleurs, le lendemain du vote conseil de Paris, début d'été dernier, la mairie de Paris ne s'était jamais cachée de dire que "la prochaine étape sera un dépôt des permis de construire en fin d'année 2015 et une enquête publique au cours de l'année 2016, pour enclencher des travaux pourraient commencer fin 2016 et plus vraisemblablement début 2017." C'est-à-dire avant les prochaines élections municipales.

Etude d'impact et enquête publique préalables

Avant de bien préciser : "Il faut bien reconnaître que les techniciens du promoteur immobilier Unibail-Rodamco et les équipes des architectes Herzog & De Meuron travaillent d'arrache-pied depuis juillet dernier notamment sur l'intégration de l'hôtel. C'est pourquoi nous contestons les rumeurs dites ces jours-ci autour de ce projet très médiatique." A noter que l'instruction du permis de construire nécessitera forcément une étude d'impact et une enquête publique, nous confirme-t-on à la mairie de Paris.

 

Par ailleurs, la ville de Paris, précise aussi que la part des bureaux diminue drastiquement de près de 10.000 m² pour atteindre 69.900 m². "Et le bâtiment proposera toujours une surface équivalente au premier projet (Ndlr : 92.200 m²) avec un quart de surfaces dédiés aux bureaux, poursuit la ville de Paris. Toutefois, c'est vrai, la répartition des espaces a largement été modifiée pour proposer un programme plus varié, ouvert et articulé."

 

D'après nos informations, le programme est toujours chiffré aux alentours des 550 millions d'euros au total.

 

La mairie de Paris précise aussi qu'il peut "évidemment y avoir sur ce sujet des recours d'associations ou d'élus - c'est généralement le cas pour tout grand projet - mais nous envisageons une livraison à l'horizon 2020."

 

Où en sont les recours ?
De son côté, l'association SOS Paris (Ndlr : basée dans le 6ème) avait annoncé le 8 septembre 2015 avoir déposé un recours gracieux visant à annuler la délibération du Conseil de Paris. Enfin, le Collectif contre la Tour Triangle qui soutient l'initiative SOS Paris compte toujours maintenir "le recours contentieux contre la procédure de révision simplifiée du PLU". "Et nous prévoyons également d'autres actions administratives notamment contre le Permis de Construire, une fois celui-ci accordé, c'est-à-dire à l'issue d'une période d'instruction de 6 mois et dans les 4 mois suivant cette période", conclut Olivier Rigaud.

 

actionclactionfp