BATIMAT 2017. Après Jean Nouvel, Jean-Michel Wilmotte ou encore Manuelle Gautrand, c'est l'architecte Kengo Kuma qui réalisera le stand Technal lors de la prochaine édition du salon BATIMAT. Au programme : un nuage d'aluminium obtenu grâce à une structure auto-portante. Une installation à la fois légère et poétique qui devrait attirer les regards...

C'est une tradition. A chacune de ses participations à BATIMAT, Technal confie la réalisation de son stand à un grand nom de l'architecture. Une tradition à laquelle l'industriel ne dérogera pas pour l'édition 2017 du salon. Après Jean Nouvel, Jean-Michel Wilmotte, Norman Foster, Anne Lacaton et Jean-Phlippe Vassal, Jacques Ferrier encore Manuelle Gautrand - pour n'en citer que quelques-uns -, c'est le très célèbre Kengo Kuma, primé notamment en 2016 dans le cadre du Global Award for Sustainable Architecture, qui se pliera à l'exercice.

 

Des modules comme des stalactites

 

Le projet consiste, comme il l'a expliqué lors d'une conférence de presse organisée au Pavillon de l'Arsenal, à Paris, ce jeudi 18 mai, en un "nuage d'aluminium". Concrètement, il a imaginé une structure autoportante constituée de modules triangulaires associant des tubes en aluminium de 40 mm de diamètre et des fils inox. A l'instar de stalactites, ils viendront flotter au-dessus du stand, formant un habillage à la fois léger, aérien et poétique. « Un équilibre se créé entre deux types de force : la compression des tubes, d'une part, et la tension des fils, d'autre part », commente l'architecte. Atout de ce système constructif : sa modularité, il peut en effet être démultiplié à volonté et prendre ainsi des proportions variables.

 

=> Découvrez la suite de l'article dans la page suivante
actionclactionfp