A l'approche des Jeux olympiques 2016, Rio dévoile ses équipements sportifs et culturels. Dernier en date : le "Musée de Demain", de l'architecte espagnol Santiago Calatrava. Ce musée scientifique consacré à la création de l'Univers et à l'avenir de l'Humanité, vient tout juste d'ouvrir ses portes.

"Aujourd'hui nous inaugurons un patrimoine de l'humanité (...) car d'ici peu le Musée de Demain sera un patrimoine de l'humanité et transformera toute cette région en un grand site pour exprimer l'histoire de notre pays", a indiqué la présidente Dilma Rousseff aux côtés du gouverneur et du maire de Rio, lors de l'inauguration de ce bâtiment amené à devenir un symbole de la ville.

 

Cet établissement de 51,5 millions d'euros est un édifice de conception écologique situé au cœur de la zone portuaire de la cité, en pleine mutation. Construit sur une jetée artificielle (Pier Mauá), le programme de 15.000 m² est implanté au milieu d'un parc arboré de 30.000 m² muni de bassins, de pistes cyclables et d'une aire de loisirs. L'eau de la baie de Rio sera notamment utilisée pour la climatisation du bâtiment, tandis que les 5.492 panneaux photovoltaïques divisés en 24 modules, installés sur le toit, serviront à capter l'énergie solaire.

 

Concrètement, le musée s'organise autour de la création de l'Univers et de l'avenir de l'Humanité. Il devrait également aborder des questions telles que "Comment vivrons-nous dans les années futures ?" Le Musée de Demain sera partenaire de la Cité des Sciences de La Villette (Paris) et du Smithsonian Institute (Washington).

 

Pour rappel, l'architecte espagnol Santiago Calatrava est connu pour avoir élaboré une partie du complexe olympique de Barcelone en 1992. Il a également réalisé la Cité des Arts et des Sciences de Valence (Espagne), le Ponte della Costituzione sur le Grand canal à Venise, le pont de l'Europe à Orléans ou les gares TGV de Lyon Saint-Exupéry et de Liège-Guillemins (Belgique).
actionclactionfp