Le conseil départemental des Bouches-du-Rhône a adopté la première tranche d'un plan d'aide de 100 millions d'euros pour la ville de Marseille. Les premiers financements porteront notamment sur la rénovation et l'extension de 12 écoles maternelles et primaires.

La première tranche d'un plan de 100 millions d'euros destiné à la ville de Marseille pour la période 2016-2019 a été adopté, vendredi 21 octobre 2016, par le conseil départemental des Bouches-du-Rhône, a-t-il annoncé dans un communiqué. Il précise : "Les élus ont adopté, à l'exception du groupe socialiste et écologiste qui a voté contre, la première tranche de 30,7 millions d'euros du Plan pour Marseille signé entre le département et la municipalité d'un montant de 100 millions d'euros pour la période 2016-2019".

 

La répartition de l'aide fait grincer des dents

 

Ces premiers financements portent entre autres sur "la rénovation et l'extension de 12 écoles maternelles et primaires", "le renouvellement des engins et équipements du Bataillon des marins-pompiers de Marseille et de la police municipale", "l'installation de nouvelles caméras de vidéo-protection", la rénovation des fontaines du Parc Longchamp et de l'Opéra municipal, l'aménagement d'un jardin public, et la réhabilitation de plusieurs équipements sportifs.

 

Dans un communiqué, la conseillère départementale écologiste, Michèle Rubiola, a affirmé avoir voté contre la répartition de ce plan de 100 millions d'euros, au motif que "plus de 40% de l'enveloppe" étaient destinés "au secteur le plus fortuné de la ville" alors que "moins de 1% de l'enveloppe va aux 15ème et 16ème arrondissements, un des secteurs les plus pauvres", situé dans le nord de Marseille.
actionclactionfp