Selon l'observatoire des loyers Clameur, les loyers augmentent très légèrement sur les huit premiers mois de l'année 2016. Les foyers sont toutefois beaucoup plus nombreux à déménager, ce qui promet une reprise de l'activité et une année de transition. Décryptage.

Les Français déménagent ! C'est l'une des conclusions du rapport trimestriel de l'observatoire des loyers Clameur. D'après les chiffres de l'étude, la mobilité résidentielle - c'est-à-dire la part des ménages qui changent de logement - est en hausse sur les huit premiers mois de l'année. Elle est même, à 31,5%, à son niveau le plus haut depuis les années 90.

 

Cette mobilité est particulièrement importante dans l'ouest du pays : 43,3% en Bretagne, 43,1% en Poitou-Charentes et 42,6% dans les Pays de la Loire. Même à Paris, où le marché est plutôt figé, la mobilité se redresse (19,3%, plus haut niveau depuis 2010).

 

Cependant, entre deux occupants, les propriétaires rechignent toujours à réaliser des travaux d'amélioration, même si le niveau de cet effort a légèrement augmenté en 2016 (18,5% des baux) par rapport à 2015 (16,2%). Conséquence logique : les loyers baissent dans 18 des anciennes régions, notamment le Limousin (-1,7%), la Champagne-Ardenne (-1,5%), la Haute-Normandie (-1,5%) et la Basse-Normandie (-1,4%).

 

Tendance à la hausse depuis janvier 2016

 

Toutefois, sur l'ensemble du territoire, la tendance est plutôt à la hausse : +0,5% sur l'ensemble du territoire depuis le début de l'année, soit une hausse supérieure à l'inflation (+0,4%). La baisse des loyers de 2015 est donc bien terminée, en particulier pour les deux-pièces et les grandes surfaces (5 pièces et plus).

 

En août, les loyers ont augmenté dans plus de 55% des grandes villes, contre 64% en moyenne les années précédentes. A Paris, on observe une quasi stabilisation (+0,3%) et, ce, dans tous les arrondissements de la capitale. Découvrez les 10 villes où les loyers ont le plus augmenté, en pages suivantes.
actionclactionfp