Le Gabon prêt à investir dans ses infrastructures

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, a annoncé le prochain investissement par son pays de 18 milliards d’euros dans des projets d’infrastructures, tous secteurs confondus (logement, routes, énergie).

 
 
 


La République gabonaise, par la voix de son président Ali Bongo, a déclaré vouloir investir au total 18 milliards d’euros dans des projets d’infrastructures, tous secteurs confondus. Il s’agirait du montant total à mobiliser et à injecter « dans les cinq prochaines années, si nous voulons que le Gabon s’engage sur la rampe de l’émergence », a affirmé le dirigeant élu en septembre 2009. « Environ 287 contrats ont été conclus en 2011, pour un montant de 560 millions d’euros, dont 350 M€ imputables directement à la Coupe d’Afrique des Nations », un événement footballistique actuellement organisé conjointement par le Gabon et son voisin, la Guinée Equatoriale.

« Il faut désormais poursuivre dans cette dynamique, accélérer la cadence dans des domaines et secteurs clés où les attentes des citoyens sont multiples », a précisé Ali Bongo, qui souhaite mettre l’accent sur le logement. L’origine des financements n’a pas été évoquée, pas plus que le détail des projets. Le pays s’est lancé dans une politique de grands travaux depuis l’arrivée au pouvoir du fils d’Omar Bongo, à la fin de 2009, avec la construction de routes et de réseaux de distribution d’eau et d’électricité.

L’économie de ce petit pays d’Afrique équatoriale de 1,5 million d’âmes est orientée vers l’exportation de bois, de pétrole, de gaz, de manganèse et de fer.

(07/02/2012)

 
 
 
 



 
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
 




Symposium metropoles du sud - Montpellier
Le 17/01/2015
Maison & objet - Villepinte
Du 23/01/2015 au 27/01/2015
Maison & objet projets - Villepinte
Du 23/01/2015 au 27/01/2015
Urbest metz - Metz
Du 27/01/2015 au 29/01/2015
Ceradeco - Paris
Du 01/02/2015 au 28/02/2015

Recherche dans