QUALITE. Une offre anormalement basse pour une isolation thermique par l'extérieur (ITE) peut cacher certains types de malfaçons, alerte le Groupement des entrepreneurs spécialisés dans le traitement et l'embellissement des surfaces (Gestes-FFB). Quelles sont les non-qualités les plus fréquentes ?

"Faire le choix de la qualité." C'est le message que souhaite faire passer le Groupement des entrepreneurs spécialisés dans le traitement et l'embellissement des surfaces (Gestes-FFB), à propos des travaux d'isolation thermique par l'extérieur. Ce thème fait en effet l'objet d'un dossier dans le dernier numéro de la revue éditée par l'organisme. "Maîtres d'oeuvre et maîtres d'ouvrage, soyez particulièrement attentifs aux offres de prix anormalement basses", peut-on y lire. "Elles sont souvent synonymes de défauts de mise en oeuvre qui mettent en péril la pérennité des travaux réalisés."

 

L'Institut de recherche et d'études de la finition (Iref), partenaire de Gestes-FFB, est bien placé pour le savoir. Il s'agit d'un laboratoire spécialiste des questions techniques relatives aux peintures, revêtements de façade, ITE, anticorrosion, revêtement muraux, revêtement de sols, résines et enduits. Il réalise chaque année une centaine d'interventions, notamment pour des expertises judiciares ou d'assurances.

 

A travers une série de visuels, découvrez quelles sont les malfaçons les plus fréquentes en matière d'ITE dans les pages suivantes.
actionclactionfp