L'entreprise Ravatherm France (groupe Ravago) n'a pas encore un an mais elle occupe déjà une place importante sur le marché du polystyrène extrudé, ce matériau destiné à l'isolation horizontale. Mais quel est son secret ? Eléments de réponse avec Ludovic Zandouche, le directeur commercial de la société.

Ravatherm France est née en janvier 2017. L'entreprise dispose d'un site de production de polystyrène extrudé à Artix, dans les Pyrénées-Orientales, destiné à approvisionner le marché français de l'isolation mise en œuvre horizontalement. Ludovic Zandouche, le directeur commercial de l'entreprise, explique : "Il s'agit en fait d'une unité que Knauf Insulation a cédé au groupe belge Ravago pour se concentrer sur ses autres activités, laine de roche et laine de verre. Le repreneur est une entreprise familiale spécialisée dans la valorisation pétrochimique qui dispose d'une branche Building-Construction Solutions. Et Ravatherm dispose désormais de cinq usines en Europe, en Russie, Hongrie, Grèce, Royaume-Uni et France".

 

L'unité, qui dispose pour l'heure de deux lignes de production, a été reprise avec tout son personnel auquel est venu s'ajouter un certain nombre d'embauches pour des services supports qui étaient auparavant de la responsabilité de Knauf Insulation. C'est ainsi que 55 personnes y travaillent pour produire annuellement près de 200.000 m3 de polystyrène extrudé, un produit isolant particulier. Le responsable commercial poursuit : "C'est un produit qui ne voyage pas trop, en raison de coûts trop élevés sur des grandes distances". D'où des usines destinées à approvisionner leurs marchés nationaux respectifs. En France, la consommation d'isolants en polystyrène extrudé se situe à 800.000 m3/an. Et Ravatherm entend bien augmenter ses parts de marché en améliorant son outil de production d'ici à 2020. "Le but est de produire mieux et vendre plus, en réduisant les prix et les marges", dévoile-t-il. Pour des raisons de coût et de simplicité, la dénomination Polyfoam, héritée de Knauf Insulation, a également été conservée. Ce qui a permis d'assurer la continuité des certifications type avis technique, Acermi ou DTA.

 

Quelle différence avec le polystyrène expansé ?

 

Mais quelles sont les caractéristiques du polystyrène extrudé par rapport à ses cousins, polystyrène expansé et polyuréthane ? "En termes de performance thermique, nous sommes intermédiaires, un lambda de 29 au mieux. En revanche, pour ce qui est de la résistance mécanique, celle du polystyrène extrudé est deux fois plus élevée que celle des autres, avec 30 tonnes/m², valeur qui peut même grimper à 50 voire 70 tonnes/m² pour des applications très spécifiques", révèle Ludovic Zandouche. Ce qui réserve le polystyrène extrudé à des mises en œuvre horizontales (sol et terrasses) où les contraintes de charge sont importantes. Le directeur commercial évoque les chambres froides industrielles et les plateformes logistiques ou les parkings, mais également les stades et les patinoires. "Le produit est inerte à l'eau, ne l'absorbe pas, et il est étanche grâce à ses cellules fermées", ajoute-t-il. Pour les toitures terrasses, l'isolant rigide sera donc posé librement, au-dessus de la membrane d'étanchéité, en le lestant au moyen de gravier ou d'une autre membrane.

 

Polyfoam Duo Plus
Polyfoam Duo Plus © Ravatherm

 

"En façade, le produit n'est accepté qu'avec une mise en œuvre sous bardage ventilé. Mais il ne peut pas être utilisé en ERP, ni en petit collectif, en raison de son classement au feu. Son usage est donc très limité et encadré", note le directeur commercial. "Le produit est très lisse, donc pas adapté à la pose d'enduit. Comme il est fragile aux UV, nous nous orientons plutôt vers l'isolation des murs enterrés et des acrotères, au moyen de produits comme Polyfoam Duo Plus, développé avec Eternit, ou Polyfoam Drain". Des collaborations avec d'autres groupes sont en cours d'élaboration, notamment avec Wienerberger pour proposer des solutions complètes dédiées au sarking, l'isolation des toitures par surélévation. Interrogé sur l'éventuel avantage tiré de la pénurie de polyuréthane survenue cette année par la filiale polystyrène extrudé, Ludovic Zandouche est clair : "Si cette pénurie a assaini le marché, la technique extrudée n'en a pas profité à cause de la mise en œuvre très spécifique. C'est plutôt le polystyrène expansé qui a tiré son épingle du jeu". La société Ravatherm fait partie de l'association Exiba qui regroupe tous les industriels du secteur (Soprema, Dow, Jackon, Ursa et Knauf Bâtiment en tant que distributeur). Et elle entend faire mieux entendre sa voix auprès des intégrateurs, de la maîtrise d'œuvre et des distributeurs à partir de 2018. Ses gammes ne devraient pas évoluer dans l'immédiat dans ses applications, mais uniquement dans les épaisseurs de produit proposées.

 

actionclactionfp