NOMINATION. Le ministère de la Culture est désormais occupé par Françoise Nyssen, éditrice renommée de la maison Actes Sud. Elle est également diplômée en urbanisme et rénovation urbaine. Des compétences qui lui permettront de porter les grands sujets sur l'architecture.

C'est une femme de Culture que le gouvernement Philippe a choisi d'installer rue de Valois au ministère de la Culture, en remplacement d'Audrey Azoulay. Issue de la société civile, Françoise Nyssen est connue pour avoir dirigé la maison d'édition Actes Sud, créé par son père en 1978. A noter que de nombreux ouvrages consacrés à l'architecture sont régulièrement publiés par cette maison d'édition.

 

Née en Belgique en 1951, elle a été naturalisée française. Son parcours étudiant et professionnel lui permettra d'aborder les grands sujets liés à son ministère. Concernant l'architecture, Françoise Nyssen pourra mettre à profit son diplôme d'urbanisme et de rénovation urbaine qu'elle a obtenu à Bruxelles. Un métier qu'elle a par ailleurs exercé dans un cabinet parisien dans les années 70. Elle aura notamment pour mission de veiller à l'application des décrets liés à la loi CAP.

 

Issue du monde privé, la nouvelle ministre connaît aussi le monde des institutions puisqu'elle a été membre de la direction de l'Architecture du ministère belge de l'Environnement et du Cadre de Vie, comme l'indique sa fiche sur le site du gouvernement. Elle a par ailleurs reçu de prestigieuses distinctions comme le Prix Veuve Clicquot de la femme d'affaires de l'année (1991) et a été faite Officier de la Légion d'honneur, Commandeur de l'Ordre National du Mérite et Commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres.

 

Une arrivée saluée par les professionnels de l'architecture

 

"Nous nous félicitons de l'arrivée de Madame Nyssen au Ministre de la Culture", a réagi Catherine Jacquot auprès de Batiactu. "Elle est proche des architectes par sa formation professionnelle et ses préoccupations", se réjouit la présidente du Conseil National de l'Ordre des Architectes (CNOA).

 

"Les architectes restent vigilants pour que la production de logements soit adaptée aux territoires, aux besoins des habitants, en termes de qualité architecturale", Catherine Jacquot.

 

Concernant les missions à venir pour la profession, Catherine Jacquot déclare : "Nous souhaitons confirmer dans les faits les acquis de la Loi L/CAP. Pour assurer les équilibres des territoires, des villes et améliorer le cadre vie des Français, nous souhaitons travailler avec les parties prenantes en introduisant plus de qualité au niveau des études et des documents d'urbanisme notamment pour favoriser la revitalisation des centres bourgs".

 

Catherine Jacquot soulignent par ailleurs que : "Les architectes restent vigilants pour que la production de logements soit adaptée aux territoires, aux besoins des habitants, en termes de qualité architecturale : celle ci doit être présente dans l'aménagement des lotissements, la construction de maisons individuelles, la production de logements collectifs (sociaux et privés) et la rénovation des logements existants. Nous souhaitons un plus grand équilibre entre acteurs privés et publics dans la fabrication de la ville avec plus de transparence dans les modes de dévolution des marchés et la rémunération des prestations des architectes. En ce qui concerne la recherche et l'innovation prévue par le permis de faire, nous attendons la publication du deuxième décret qui élargira les champs d'intervention de la procédure."

 

"La création d'une Direction de l'Architecture permettrait de donner une nouvelle force pour de vraies ambitions avec les structures interministérielles nécessaires", Régis Chaumont, président de l'Unsfa.

 

Interrogé par Batiactu, l'Unsfa félicite, ce 18 mai 2017, "Françoise Nyssens pour sa nomination au poste de ministre de la Culture. Son parcours professionnel est un signe d'intérêt et d'espoir pour notre profession qui est sous sa tutelle". L'Unsfa demande d'ores-et-déjà la nouvelle ministre "la poursuite des chantiers démarrés à travers la Stratégie Nationale pour l'Architecture, la transition énergétique et numérique du bâtiment, les conditions d'accès à la commande publique et la mise en œuvre de la loi LCAP et de ses décrets d'application".

 

Avant d'ajouter : "Des décrets sont pris, de nombreux restent à prendre et l'Unsfa est en attente d'une identification claire de ses interlocuteurs qui semblent se dessiner à travers de nombreux ministères et nécessitera une coordination rigoureuse". D'après le président du syndicat, Unsfa, Régis Chaumont "la création d'une Direction de l'Architecture permettrait de donner une nouvelle force pour de vraies ambitions avec les structures interministérielles nécessaires".

 

"C'est une bonne nouvelle pour l'archi-culture", commente à Batiactu, Stéphane Calmard, secrétaire général du Syndicat national des salariés et professions de l'architecture et de l'urbanisme et ex-président de la branche professionnelle nationale de l'architecture. "Au-delà de l'affichage, que ne manqueront pas d'arguer certains conservateurs, et si une réelle action politique s'avère possible au-delà des enjeux et échéances législatives, nous ne pouvons avec envie que souhaiter la bienvenue à la ministre pour que la politique architecturale puisse s'accomplir et devienne aussi du domaine du possible", poursuit-il. Avant de préciser : "La ministre est diplômée en urbanisme et Directrice des éditions Actes Sud où elle a confié à Patrick Bouchain la supervision de la collection "l'impensé", et avec qui elle a cofondé l'Ecole du domaine du possible".
actionclactionfp