La date de fin du chantier de réaménagement du quartier parisien des Halles fait débat : mi-2016 ou 2018 ? La feuille de route adressée par Anne Hidalgo à son adjoint à l'urbanisme au mois de mai dernier a semé le trouble, provoquant l'émoi du maire du 1er arrondissement parisien. Explications.

L'achèvement complet de l'énorme opération de réaménagement du quartier des Halles, en plein centre de Paris, sera-t-il réalisé en 2016 ou en 2018 ? La question se pose aujourd'hui à la lecture de la feuille de route adressée par la maire de Paris à son adjoint à l'urbanisme, Jean-Louis Missika, le 16 mai dernier. En effet, l'édile demande le "respect du calendrier de livraison du nouveau chantier des Halles, avec une ouverture de la Canopée en 2015 et l'achèvement de l'opération en 2018". Or, à la mi-décembre 2013, la Ville de Paris annonçait que la fin complète du chantier (qui outre l'emblématique Canopée comprend des jardins, des espaces commerciaux et des infrastructures de transport souterraines) interviendrait fin 2015 ou 2016.

 

Les nuisances seront terminées en 2016
Le maire UMP du 1er arrondissement, Jean-François Legaret, s'est donc alarmé à la vue de cette échéance tardive : "Les riverains, qui subissent des nuisances importantes, doivent connaître la réalité du calendrier de cette opération, qui n'a cessé de déraper, en durée (12 ans de retard), en complexité et en coût, le montant TTC de l'opération dépassant d'ores et déjà le milliard d'euros". De son côté, le responsable de l'opération à la SemPariSeine, Dominique Hucher, a précisé à l'AFP : "L'objectif est d'inaugurer la Canopée mi-2015, et la gare souterraine mi-2016. La cité de chantier, qui héberge la totalité des entreprises ne disparaîtra qu'à la mi-2016. La réalisation du dernier morceau de jardin et de différents travaux de voirie prendra alors 18 mois", confirmant bien la date de 2018.

 

Face à cette annonce, Jean-Louis Missika explique que la nécessité pour la RATP de disposer d'une base de vie jusque-là n'avait pas été bien mesurée. Il tempère : "Ce qui est important, c'est que les nuisances du chantier se terminent fin 2015". Les derniers travaux ne devraient donc pas présenter la même ampleur et les mêmes désagréments que ceux actuellement menés.

 

Le chantier de la Canopée :
Débuté en avril 2012, la construction de cette immense toiture vitrée à charpente métallique verra ses aménagements intérieurs installés en 2014 pour un achèvement prévu au 2e trimestre 2015. La toiture, fluide et translucide, reliera deux bâtiments de deux étages disposés en arc de cercle autour d'un patio. L'équipement offrira 6.300 m² de commerces, 2.600 m² pour un conservatoire, 1.400 m² pour un centre de hip-hop, 1.050 m² de bibliothèque, 1.000 m² aux artistes amateurs et 1.000 m² pour d'autres espaces publics. Les installations culturelles seront réparties au premier étage tandis que les commerces occuperont les rez-de-chaussée et second étages. Une liaison piétonne reliera le jardin Nelson Mandela, le patio et la gare RER souterraine.
actionclactionfp