REALISATION. L'entreprise Pierre et Ouvrages a réalisé un escalier traditionnel en pierre naturelle, dans une maison des Bouches-du-Rhône. Pour un résultat final qui oscille entre tradition et modernité. Reportage.

Dans cette maison aux allures de vieille bâtisse, avec son imposante cheminée et ses poutres apparentes, un escalier ancien sur voûte sarrasine (une méthode ancienne qui permet de construire sur place un escalier en pierre, sans béton ni coffrage) vient parfaire l'ensemble.

 

Ancien ? Pas si sûr... Il s'agit en fait d'un chantier datant de 2016, réalisé par Pierre et Ouvrages, une petite entreprise du Doubs qui, pour l'occasion, a posé ses outils à Eygalières dans les Bouches-du-Rhône. Ses spécialités : la taille de la pierre et la sculpture.

 

"Pour cette réalisation, les clients souhaitaient un escalier en pierre de Luget. Cette pierre calcaire recouvrait déjà le sol de la maison, il s'agissait donc de créer une continuité", explique Emmanuel Vitte, artisan tailleur de pierre. Résultat, pour un coût de 20.000 euros, un escalier style XVIIIème siècle, agrémenté de petites touches contemporaines, comme une rampe épurée en acier et des filets de LEDs grimpe à l'étage.

"Nous n'avons réalisé aucun plan"

Ce travail est aussi une occasion pour Emmanuel Vitte de mettre en valeur un savoir-faire. "Pour ce projet, je n'ai dessiné aucun plan. J'ai effectué un relevé pour calculer la hauteur de l'étage, la place disponible et ensuite, j'ai réalisé un escalier à l'échelle un. Puis à partir de cela, j'ai taillé mes pierres", détaille-t-il.

"Nous travaillons à partir de techniques qui se sont perdues et que nous essayons de défendre, en donnant une dimension traditionnelle à notre travail. Et les gens aiment ça !"
assure-t-il. Pour preuve, l'entreprise du Doubs, qui n'en est pas à son coup d'essai, avec 60 escaliers réalisés, quitte parfois la Franche-Comté pour le sud de la France, ou même... Kiev. Sans plus attendre, découvrez le résultat en images.

 

Prix : Environ 20.000 euros

 

Lieu : Eygalières (Bouches-du-Rhône)

 

Maître d'œuvre : Pierre et Ouvrages

 

Durée du chantier : Environ 1 mois et demi

actionclactionfp

Une structure taillée à même la roche

L'escalier comporte plusieurs blocs de pierre
L'escalier comporte plusieurs blocs de pierre © Pierre et Ouvrages
"Ici, tout est autoporteur. Le limon extérieur qui soutient l'escalier est composé de 4 blocs qui s'emboîtent les uns dans les autres." Amenés sur places, les pierres sont taillées in situ, marche par marche.

Un escalier massif, mais tout en finesse

L'escalier affiche une silhouette très fine
L'escalier affiche une silhouette très fine © Pierre et Ouvrages
Malgré l'aspect très minéral que confère la pierre naturelle, l'escalier brille par la légèreté de sa voute sarrasine (une méthode ancienne qui permet de construire sur place un escalier en pierre, sans béton ni coffrage). Si bien qu'il donne l'illusion d'une certaine fragilité. En témoigne la finesse des courbes sous la cage d'escalier.

 

Ce résultat est permis par le limon extérieur qui vient soutenir la structure, mais pas seulement. "Nous avons taillé et affiné les angles des marches à la main, pour donner cette légèreté", affirme Emmanuel Vitte.

Une première marche très typée

Comme à l'ancienne, la première marche est galbée
Comme à l'ancienne, la première marche est galbée © Pierre et Ouvrages
La première marche, avec son galbe aux lignes douces, est un peu évasée et plus large. Un détail typique des vieux escaliers XVIIème-XVIIIème siècle.

Des marches à la fois lisses et rugueuses

Les marches sont lisses ET rugueuses
Les marches sont lisses ET rugueuses © Pierre et Ouvrages
Les marches frappent par un rendu visuel lisse que leur confère la pierre calcaire, malgré sa texture sablonneuse et granuleuse. "On peut accentuer l'effet lissé, mais alors, les marches peuvent devenir glissantes", précise Emmanuel Vitte.

Un escalier ancien ET contemporain

L'escalier ancien a quelques touches plus modernes
L'escalier ancien a quelques touches plus modernes © Pierre et Ouvrages
Bien que ce détail ne soit pas vraiment au goût d'Emmanuel Vitte, les clients voulaient que des rubans de LED illuminent les escaliers. Pour ce faire, les moulures des marches ont été entaillées et l'électricité passée dans le limon. Une astuce qui modernise l'ensemble et signale les marches. La lumière vient rehausser la couleur blanc crème de la pierre de Luget.

Un escalier dont la rampe suit le mouvement

La rampe se fait discrète
La rampe se fait discrète © Pierre et Ouvrages
La rampe, réalisée par un ferronnier, oscille elle aussi entre ancien et moderne. L'acier assure la petite touche rétro, tandis que les lignes épurées apportent une note plus contemporaine. L'ensemble suit discrètement la courbe de l'escalier, sans lui voler la vedette.