Lorsque l'on entre dans la reproduction de la grotte, l'atmosphère change. L'air est plus frais, plus humide, les bruits deviennent plus sourds, une odeur particulière se dégage du lieu, celle d'une grotte. Une mise en condition travaillée par un collège experts préhistoriens et des spécialistes de l'acoustique et des odeurs, nous précise-t-on.

 

Nous avons eu le privilège d'être les premiers à entrer dans cette zone dite du "fac-similé". Toutes les parois ne sont pas encore installées mais déjà on peut apercevoir les célèbres peintures de Lascaux sur les parois hautes. La difficulté de cette reproduction à l'identique est d'associer deux méthodes de reconstitution des parois. (Voir diapos suivantes)

 

Comme dans la grotte originale, le fac-similé est en pente. Le visiteur s'engouffre dans ses entrailles au fur et à mesure qu'il avance et se trouve ainsi jusqu'à six mètres sous terre. Le passage entre les parois se resserre également.

 

Luminosité, odeur, bruit, température, la reproduction de la grotte restitue au plus proche l'ambiance de la grotte de Lascaux. "Ce sera un moment d'émotion pour le public", promet David Lambert.

actioncl