A l'issue de l'exercice 2013, le chiffre d'affaires du groupe vendéen VM Matériaux est ressorti à 651,8 millions d'euros, en recul de 5,5% avec un quatrième trimestre particulièrement à la baisse : -4,5% par rapport à la même période en 2012. Les dirigeants constatent aussi que le marché de la construction neuve s'est fortement dégradé en fin d'année : -8,8% de mises en chantier sur les trois derniers mois. Détails.

Au terme de l'exercice 2013, le groupe VM Matériaux signale que son chiffre d'affaires est ressorti à 651,8 millions d'euros, soit en recul de 5 ,5 %. Ainsi au quatrième trimestre 2013, le chiffre d'affaires du groupe vendéen ressort à 159,9 millions d'euros en baisse de 4,5% par rapport à la même période de l'exercice précédent à périmètre retraité (-9,4% à périmètre courant).

 

Le repli constaté de l'activité depuis septembre s'est confirmé au cours du quatrième trimestre dans un marché de la construction neuve qui s'est fortement dégradé en fin d'année (-8,8% de mises en chantier sur les trois derniers mois), observe VM Matériaux dans un communiqué.

 

Toutes les activités touchées
Cette tendance du quatrième trimestre se retrouve sur l'ensemble des activités du groupe, ajoute-t-il, avec : une baisse de 4,5% à périmètre retraité (-12,0% à périmètre courant) pour le Négoce dans un contexte de marché toujours difficile pour la construction neuve, excepté pour l'activité Travaux Public ; un repli de 4,0% pour l'industrie du Béton à périmètre retraité (-4,2% à périmètre courant), impacté par la baisse des volumes ; un retrait de 5,4% de la Menuiserie industrielle, qui avait bénéficié d'un regain d'activité sur les précédents trimestres particulièrement sur le PVC et la Fermeture. Ce repli s'explique par 4 jours travaillés en moins, précise la direction du groupe.

 

Dans un contexte de marché toujours atone en 2013 (-3,2% sur les douze derniers mois), le groupe affiche une bonne résistance pour ses activités de Négoce de Matériaux (-1,6% à périmètre retraité) et de Menuiserie Industrielle (-0,2% à périmètre retraité). Toutefois, les baisses importantes de volume ont fortement impacté l'activité Béton (-4,3% à périmètre retraité), plus orientée sur la construction neuve.

 

"Dans ce contexte, le groupe poursuit son travail d'adaptation ainsi que son programme de cessions d'actifs non stratégiques avec la vente d'actifs immobiliers intervenue pour partie au 31 décembre 2013", signale-t-il.

 

Et d'ajouter : "Suite à la finalisation de ces opérations, l'ensemble des cessions devraient atteindre un montant total de près de 18 millions d'euros, proche du programme annoncé."

 

Dans des perspectives de marché toujours qualifiées "incertaines", le groupe demeure confiant dans ses fondamentaux, sa dynamique commerciale et sa politique de gestion rigoureuse qui lui permettent de reprendre des parts de marché, conclut l'entreprise vendéenne.

actionclactionfp