REHABILITATION. L'emblématique tour de Cergy, érigée en 1972, troque sa livrée de béton bleu ciel contre un revêtement aluminium aux reflets bleutés changeants. L'immeuble d'habitation gagne sur tous les tableaux : en performance énergétique et en qualité esthétique. Visite guidée avec Antoine Felletin, l'architecte en charge de cette rénovation.

"La tour Bleue, construite en 1972, a participé à la naissance de la ville nouvelle de Cergy, à l'identité de la ville. Imaginée par Philippe et Martine Deslandes, c'est une tour également connue sous le nom de tour des Jeunes mariés puisqu'elle était destinée à accueillir des jeunes couples, pour des durées courtes, dans des petits logements", détaille Antoine Felletin. L'architecte connaît l'édifice sur le bout des doigts : il est en effet chargé de mener la rénovation en profondeur de cet immeuble emblématique mais vieillissant.

 

"Il n'y avait pas de préoccupation thermique à l'époque, et donc aucune isolation", relate-t-il. "Il n'y avait pas eu de rénovation conséquente en 45 ans, d'où la question d'une véritable réhabilitation énergétique, pour passer d'une étiquette énergétique E à une étiquette B", poursuit le maître d'œuvre. Mais la tour pose un problème de taille : sa façade de béton et ses aménagements intérieurs aux courbes multiples. Antoine Felletin dévoile : "L'isolation par l'intérieur était impossible, d'où le choix de la faire par l'extérieur. Mais il fallait un matériau capable d'être cintré avec 12 rayons de courbure différents !". D'où le choix d'Alucobond, des panneaux composites en aluminium, qui permettent de respecter la géométrie d'origine, le plus fidèlement possible, tout en protégeant l'isolant (24 centimètres de laine de roche). Les éléments de grandes dimensions, produits en usine, sont ensuite mis en forme par la société Vetisol, avant d'être posés en cassettes par l'entreprise STIM Technibat.

 

Découvrez le chantier en images dans les pages suivantes.

actionclactionfp

Tour Bleue de Cergy : une couleur conservée mais une teinte changeante

Tour Bleue de Cergy
Tour Bleue de Cergy © A. Felletin
Selon le maître d'œuvre, "les élus voulaient que la tour Bleue reste bleue". L'architecte travaille alors sur cette requête et propose une teinte changeante, dite "Spectra", qui évolue en fonction de la luminosité ambiante : "D'où une tour vivante et mouvante, qui passe du bleu au mordoré selon le soleil et la position de l'observateur". Une évolution radicale qui allège l'aspect massif de l'immeuble de béton, ancré au milieu de la ville, tout en conservant sa particularité architecturale. "Elle est devenue plus mobile", estime Antoine Felletin.

Tour Bleue de Cergy : une rénovation d'envergure

Tour Bleue Cergy
Tour Bleue Cergy © Grégoire Noble
L'habillage, aujourd'hui achevé à 70 %, sera complet, depuis la base de l'édifice jusqu'à son acrotère. Les menuiseries ont évidemment été remplacées : "Elles étaient en acier à simple vitrage à l'origine, et sont désormais en aluminium à double vitrage et volets roulants intégrés". L'isolation thermique en sous-face a également été traitée au niveau des caves. "Il y aura une intervention au niveau des parties communes, avec restructuration du hall d'entrée et application de mosaïques, remplacement de toutes les portes palières, installation de faux plafonds avec éclairage encastré…". L'aspect développement durable ne sera pas oublié avec une refonte du système de tri et de collecte des déchets ménagers, et une rénovation de toutes les salles de bains. Du côté de la ventilation, la VMC double flux a été remplacée par un système plus simple Hygro B.

Tour Bleue de Cergy : deux tours des Jeunes mariés refaites sur trois

Tour Bleue de Cergy
Tour Bleue de Cergy © A. Felletin
Le résultat : une tour de plus de 120 logements au standard BBC Rénovation, dont la consommation annuelle devrait s'établir à 104 kWh/m². Une performance qui n'est pas une première. En effet, une autre tour des Jeunes mariés, strictement identique, avait été rénovée à Noisiel (Seine-et-Marne) en 2012, par le même tandem France Habitation et Antoine Felletin. Surnommée la tour Verte, ce premier chantier avait renoncé à sa teinte d'origine pour adopter des panneaux Alucobond cuivrés. Demeure une question à laquelle ni le maître d'ouvrage, ni le maître d'œuvre ne peuvent encore répondre : qu'en sera-t-il de la troisième tour jumelle, celle de Villetaneuse (Seine-Saint-Denis) ? L'équipe aux commandes restera-t-elle inchangée ? Et si oui, quelle teinte sera cette fois adoptée : un gris acier, un vert métallisé ou un rouge mordoré ? Mystère…

Tour Bleue de Cergy : la fiche technique

Tour Bleue de Cergy
Tour Bleue de Cergy © Grégoire Noble
Projet : rénovation complète de la tour Bleue (Cergy)
Type : immeuble d'habitation R+15 (121 logements)
Maître d'ouvrage : France Habitation
Maître d'œuvre : Antoine Felletin Architectes
Bureaux d'études : SCOPING Ingénierie coopérative ; SOCOTEC (contrôle) ; BTP Consultants (coordinateur SPS)
Entreprises : pour le lot façades Vetisol (façonnier) ; STIM Technibat (poseur)
Budget : 2,3 M€ HT pour le bardage des façades (4 M€ HT en tout)
Calendrier : début du chantier novembre 2015 ; fin en juillet 2017
Performance : BBC Rénovation

Tour Bleue de Cergy : un plan tout en courbes

Tour Bleue de Cergy
Tour Bleue de Cergy © Grégoire Noble
Les circonvolutions de la façade se retrouvent à l'intérieur de l'immeuble où peu de murs sont rectilignes. Une originalité qui rend difficile l'ameublement et la décoration des appartements.

Tour Bleue de Cergy : un bleu ciel délavé par les ans

Tour Bleue de Cergy
Tour Bleue de Cergy © A. Felletin
A l'origine, la tour était revêtue d'une livrée bleu ciel, qui ne faisait pas ressortir les courbes de la façade.

Tour Bleue de Cergy :

Tour Bleue de Cergy
Tour Bleue de Cergy © Grégoire Noble
Le chantier se poursuivra jusqu'à l'été. Pour l'heure, 70 % des 5.300 m² de façade ont été posés. Les plateformes de travail, assemblées sur mesure, suivent la forme particulière de l'immeuble.

tour Bleue de Cergy : des panneaux aluminium cintrés

Tour Bleue de Cergy
Tour Bleue de Cergy © Grégoire Noble
Les panneaux Alucobond, produits en Allemagne, sont envoyés chez le façonnier qui les cintres suivant un plan de calepinage extrêmement précis. Les éléments sont ensuite acheminés sur le chantier et confiés à la société de pose qui les retravaille au besoin, l'aluminium autorisant une certaine souplesse dans sa mise en œuvre.

Tour Bleue de Cergy : l'avant-après

Tour Bleue cergy
Tour Bleue cergy © Grégoire Noble
A droite de l'image, les façades originelles, bleutées. A gauche, les façades traitées, avec panneaux Alucobond aux reflets changeants. Au centre, les vitrages courbés des parties communes qui seront les seuls conservés. Les autres menuiseries ont été troquées contre des produits haute performance.