Valoriser le matériau, apporter de l'information, sensibiliser professionnels et particuliers : c'est la volonté de la première Fédération des professionnels de l'ardoise naturelle qui vient de se constituer à l'initiative de Jean-Claude Tisseyre et de producteurs espagnols.

Il n'y a quasiment plus d'ardoisières en France, depuis la fermeture de celle d'Angers il y a quelques mois. Cependant, l'Hexagone reste l'un des plus gros consommateurs d'ardoise naturelle, avec environ 200.000 tonnes annuelles. ...
Il vous reste 82% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles Batiactu+
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp