La méthode de recépage des fondations profondes, développée par Recépieux, a reçu un Décibel d'Or décerné par le Conseil National du Bruit. Le jury explique avoir aimé cette innovation "qui permet de préserver l'environnement sonore des ouvriers du BTP". Retour sur cette technique.

Les chantiers doivent se faire toujours plus respectueux de l'environnement : économes en ressources et générant moins de déchets, ils sont également en quête de solutions visant à réduire les nuisances. C'est exactement ce que permet de faire la méthode douce de pré-recépage développée par Recépieux, qui vient d'être récompensée d'un Décibel d'Or 2016.

 

Le jury du Conseil National du Bruit précise qu'il s'agit d'une "innovation de rupture rapide, propre, écologique". En effet, le procédé - qui consiste à prédécouper la partie supérieure des fondations, souillées par les boues remontées lors du coulage - épargne l'usage de méthodes destructives type marteau piqueur ou vérins hydrauliques couplés à des foreuses. L'entreprise Recépieux explique : "Les avantages de cette solution sont nombreux : gain de temps, absence de fissuration en tête de pieu, propreté du chantier, coût inférieurs de 30 %. Enfin c'est un procédé écologique, exempt de toutes pénibilité pour les ouvriers et sans nuisances pour les riverains : pas de poussières, pas de CO2, pas de bruit, pas de vibrations ni de chocs".

 

En février 2015, Batiactu s'était entretenu avec Dominique Fonfrède, l'inventeur du pré-recépage, qui révélait les dessous de cette technique qui repose sur l'emploi d'éclateurs pré-positionnés puis remplis d'un agent expansif qui brise le béton selon l'angle choisi, en quelques heures. Redécouvrez ce sujet.

actionclactionfp