ÉNERGIES RENOUVELABLES. Dans une question au Gouvernement, le sénateur LR de la Somme, Laurent Somon, a interpellé l'exécutif sur l'efficience des dispositifs de soutien au développement des unités de méthanisation. Les professionnels de la filière s'interrogent par ailleurs sur la pertinence des investissements dans le gaz vert à l'approche d'une RE2020 qui y est manifestement hostile.


Les acteurs de la filière gaz vert remettent en question les dispositifs de soutien de l'État, dénonçant "la lenteur, la lourdeur administrative" en la matière. C'est par la voix du sénateur Les Républicains de la Somme, Laurent Somon, que ces professionnels implantés dans les territoires (au premier rang desquels les agriculteurs) ont interpellé le Gouvernement lors d'une séance de questions ce 19 janvier 2021 au Sénat : affirmant que "les délais sont trop longs, les aides se font attendre", ils jugent les procédures d'autorisation - notamment d'ICPE (Installation classée pour la protection de l'environnement) - chronophages, faisant s'éterniser les chantiers de construction d'unités de méthanisation.
Il vous reste 73% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
-30% pour tous abonnements activés avant le 15/10
Code promo : BATIMAT22
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp