Le prix de l'Equerre d'argent 2014 a été attribué à la Cité des métiers Hermès à Pantin (Seine-Saint-Denis) conçue par l'agence RDAI Architecture aux côtés de la société SCI Auger Hoche. L'explication de sa récompense ? Son intégration et sa contribution à la régénération du centre-ville. Précisions.

L'Equerre d'argent 2014, le prix français d'architecture, a été décerné, lundi 17 novembre, à la Cité des métiers Hermès à Pantin (Seine-Saint-Denis) ? Ce bâtiment conçu par l'agence RDAI Architecture -Rena Dumas, Denis Montel & Nicolas Karmochkine, architectes associés- aux côtés de la SCI Auger Hoche a été justement primé pour son intégration et sa contribution à la régénération du centre-ville. Pour rappel : le jury composé par le groupe Le Moniteur, créateur de l'Equerre d'argent, en 1983, récompense une équipe composée à la fois du maître d'œuvre (architecte, ingénieur) et du maître d'ouvrage ayant contribué à la construction sur le sol français d'un bâtiment livré, pour l'édition de cette année, entre le 1er septembre 2013 et le 1er septembre 2014.

 

Le jury avait donc le choix d'attribuer un prix dans cinq catégories (habitat ; culture, jeunesse et sport ; lieux d'activités ; réhabilitation ; Première oeuvre). "L'agence RDAI Architecture, l'agence Calq Architecture, architectes d'exécution, et le paysagiste Louis Benech, côté maîtrise d'oeuvre, et la SCI Auger Hoche, côté maîtrise d'ouvrage (Ascoreal, assistant à la maîtrise d'ouvrage), sont récompensés à égalité pour cette opération", précise l'organisation dans un communiqué.

Une architecture de briques

En s'implantant en plein centre-ville, la Cité a "participé à sa régénération", a estimé le jury. Cette architecture de briques, certes "peu spectaculaire", a été jugée "bien intégrée à son contexte" par le jury qui a apprécié le "confort d'usage offert aux salariés".

 

A noter que la société Hermès a rassemblé ses unités de création et de prototypage dans le centre-ville de Pantin, autour d'un premier bâtiment, les ateliers de maroquinerie. Ce programme comprend également un restaurant d'entreprise, une crèche, une salle des sports, une salle d'exposition, des aires de stockage et des parkings.
Avant que l'agence RDAI Architecture conclut dans un communiqué : "Chacun des quatre bâtiments assume à sa manière sa dualité."

Le Mémorial international de Notre-Dame de Lorette à l'honneur

Dans la catégorie "culture, jeunesse et sport", le jury a distingué le Mémorial international de Notre-Dame de Lorette, à Ablain-Saint-Nazaire (Pas-de-Calais) réalisé par l'Agence d'architecture Philippe Prost et le paysagiste David Besson-Girard. La maîtrise d'ouvrage de l'anneau de la mémoire est le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais.

 

D'ailleurs, cet édifice a été primé dans la même catégorie que l'amicale laïque Chapelon à Saint-Etienne (Loire) conçu par Clément Vergély Architectes et le maître d'ouvrage est l'Etablissement public d'aménagement de Saint-Etienne.

 

Parmi huit réalisations en lice, le prix de la première oeuvre a été attribué à une opération de 35 logements sociaux à Montreuil (Seine-Saint-Denis) imaginée par LA Architectures. La maîtrise d'ouvrage est OPH Montreuillois. A noter que le prix de la première oeuvre est destinée à une réalisation d'un jeune architecte de moins de 40 ans et le maître d'ouvrage qui lui a fait confiance.

actionclactionfp