CONTRAT. La major, via la filiale belge d'Eiffage Métal, a remporté le marché de fabrication et de fourniture de 190 fondations pour les deux premières phases d'un nouveau parc en Grande-Bretagne. Il sera le plus grand du monde.


L'éolien en mer est le domaine d'activité qui connaît la plus forte croissance chez Eiffage Métal, comme l'expliquait il y a quelques jours Thierry Wolkiewiez, nouveau directeur général France de la société, dans un entretien à Batiactu. A tel point que son poids dans le chiffre d'affaires d'Eiffage Métal pourrait continuer à croître, jusqu'à atteindre 40% de l'activité de l'entreprise. Elle vient tout juste de compléter un peu plus son carnet de commandes, en remportant un marché d'ampleur en Grande-Bretagne.

 

C'est à travers sa filiale belge Smulders qu'Eiffage Métal a obtenu le contrat de fabrication et de fourniture des monopieux et pièces de transition pour les deux premières phases du projet Dogger Bank. Ce projet, développé en trois phases, sera le plus grand au monde, avec une capacité de 3,6GW.
Il vous reste 61% à découvrir.
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déja abonné ? Se connecter
Abonnez-vous maintenant pour le lire dans son intégralité
Et bénéficiez aussi :
D’un accès illimité à tous les articles de Batiactu
D’une lecture sans publicité
De toutes les interviews et analyses exclusives de la rédaction
actionclactionfp