L'entreprise Triethic, spécialisée dans l'insertion dans la collecte et le recyclage des déchets tertiaires, vient de proposer aux entreprises du BTP une solution de recyclage des casques de sécurité et de chantier. Ce sont potentiellement entre 250.000 et 500.000 casques qui pourraient être recyclés.

Une nouvelle solution de recyclage des casques de sécurité et de de chantier vient d'être déployée par la société Triethic, spécialisée dans l'insertion dans la collecte et le recyclage des déchets tertiaires, créée en 2010.

 

L'enjeu du recyclage des casques dans le secteur de la construction n'est pas moindre : "Aujourd'hui, le secteur du BTP emploie près de 1.200.000 personnes. Ce sont potentiellement entre 250.000 et 500.000 casques qui pourraient être recyclés", estime la société. D'autant plus que le recyclage des déchets de chantier est sur le point d'atteindre un taux de recyclage de 70 % d'ici à 2020.

Une demande par simple formulaire

 

La nouvelle solution baptisée "CasquEthic" propose aux professionnels du secteur de la construction de "remplir sa demande via un formulaire". En retour, un bon de commande leur est envoyé. "Dès réception du bon de commande signé, nous vous livrons le nombre de caisses containers demandées directement sur votre site. Vous pourrez ainsi déposer vos casques à l'intérieur", indique la société.

 

Avant d'ajouter : "Lorsque les caisses containers sont remplies, vous pouvez nous adresser une demande d'enlèvement par courriel. Vous recevrez alors un bordereau d'expédition à coller sur les caisses contenairs. A une date convenue avec vous, nous nous chargerons du retour des caisses dans nos locaux."

 

A l'entrepôt, les équipes de CasquEthic s'occupent du démantèlement des casques, en précisant bien que "toutes les parties du casque, composées de plastique et de tissu, sont recyclables."

 

Les matières des casques transformés en clés USB ou cartes à puces

Rappelons que les matières qui constituent le casque sont séparées puis envoyées dans des filières de recyclage adaptées. "Elles sont ensuite transformées en matière première secondaire réutilisable. On peut alors refabriquer des casques, clés USB, cartes à puces", précise Triethic.

 

Pour cette société qui emploie 14 salariés dont 3 personnes en insertion, rappelle que le recyclage des casques permet également de pérenniser l'emploi de personnes en situation de handicap. Enfin, pour 100 casques recyclés, CasquEthic s'engage à reverser 10 euros à l'association Solidarités Nouvelles pour le Logement.

 

actionclactionfp