INAUGURATION. Au cœur du Pavillon 7 du parc des expositions, Porte de Versailles à Paris, une nouvelle infrastructure de 44.000 mètres carrés est inaugurée ce mercredi. Le hall pourra accueillir jusqu'à 35.000 congressistes. Retour sur un chantier de rénovation en profondeur piloté par l'agence Valode & Pistre.

Les chiffres en disent long sur l'immensité du projet : 88.700 m²*, 5.200 places assises en séance plénière et une capacité pouvant aller jusqu'à 35.000 participants… Les travaux de rénovation lourde entamés fin 2015 au cœur du Pavillon 7 du parc des expositions, porte de Versailles à Paris seront dévoilés ce mercredi soir par la maire de Paris, Anne Hidalgo, et la présidente de Région Ile-de-France, Valérie Pécresse, à l'occasion de l'inauguration du bâtiment.

 

"Paris Convention Center", nom du projet, est, en effet, l'un des plus grands espaces d'exposition français rénové et exploité par Viparis en association avec la Chambre de Commerce et d'industrie (CCI) de Paris Ile-de-France et Unibail-Rodamco. Il accueillera dès décembre 2017 le Congrès français de rhumatologie réunissant près de 5.000 personnes et en août 2019 près de 33.000 cardiologues sont attendus avait-t-on appris le 7 avril 2017 lors d'une visite de chantier.

 

La rénovation de ce site inauguré en 1923 lors de la Foire de Paris est évaluée à près d'un demi-milliard d'euros. Pour rappel, les travaux de restructuration et de rénovation du Pavillon 7, de la terrasse logistique D4 et de l'allée centrale ont été réalisés par Eiffage Construction Grands Projet.

 

"Pas de boîte à chaussures comme au parc des expositions de Milan", Jean Pistre

 

"Ici, nous ne voulions pas de boîte à chaussures comme au parc des expositions de Milan, nous avait expliqué, Jean Pistre, l'architecte coordinateur du projet après avoir achevé le Pavillon 4 et 5 et, en attendant le 6. L'enjeu était d'en faire un véritable parc et d'apporter une touche parisienne. Cela donne ainsi une personnalité contemporaine à ce bâtiment qui s'inscrit dans la veine de l'architecture brutaliste."

 

Offrir à l'ouvrage une seconde vie grâce à de larges baies vitrées

 

Pour rappel, Valode & Pistre avait ainsi choisi de garder la structure originelle en béton armé, caractéristique des années soixante-dix. Toutefois, les architectes avaient souhaité offrir à l'ouvrage une seconde vie grâce à de larges baies vitrées et une couverture en voile de verre.

 

Autre spécificité de cette rénovation : "Des cloisons amovibles de 8 mètres de hauteur dans le hall 7.3 ont permis de garantir une excellente acoustique", assure ViParis. Une période de test de quatre mois a été effectuée le but de mettre en service le Pavillon 7 dès septembre dernier pour ses clients.

 

Une terrasse végétalisée et une vue sur la Tour Eiffel

 

Enfin, les façades ont aussi été ravalées et lasurées. L'intérieur a été entièrement repensé. Quant à la terrasse D4, elle entend devenir un véritable lieu de vie avec, vue sur la Tour Eiffel. A noter aussi que les parkings et des locaux techniques ont été également rénovés.

 

Bien entendu, qui "dit réhabilitation dit conformité aux nouvelles normes de sécurité et d'efficacité énergétique. Une fois rénové, le pavillon 7 présentera une réduction considérable de la dépense énergétique, ainsi que de ses consommations d'eau et de chaleur", avait conclu Valode & Pistre.

 

La deuxième phase de rénovation de 2017 à 2019, comprendra notamment la modernisation du pavillon 6, et la troisième phase, de 2021 à 2024, portera sur la restauration des pavillons 2 et 3.

 

Futur site olympique pour Paris 2024

 

Par ailleurs, les travaux de la deuxième phase ont commencé en mai 2017 pour s'achever en septembre 2019. Ils porteront sur la démolition des pavillons 6 et 8. Ces derniers seront remplacés en un nouveau hall. Il se remarquera par un grand auvent imaginé par Jean Nouvel et d'une toiture de 1,5 ha dédiée à l'agriculture urbaine. Deux hôtels (Ndlr : Mama Shelter et un Novotel) imaginés par Jean-Michel Wilmotte complètent cette deuxième phase. Quant à la troisième et dernière tranche, elle se déroulera de 2021 à 2024 avec une opération démolition-reconstruction des halls 2 et 3 avec une enveloppe commune réinterprétée par Christian de Portzamparc.

 

La dernière phase de construction devrait s'achever un an plutôt en 2023, au lieu de 2024, pour pouvoir accueillir les compétitions de handball et de tennis de table lors des futurs Jeux olympiques à Paris en 2024.

 

*Superficie des différents étages du Pavillon 7 : 7.1: 15.000 m², 7.2 et 7.3 : 26.000 m²

actionclactionfp