DIAPORAMA. Le Parc des Princes connaît aujourd'hui une belle cure de jouvence. Après les travaux engagés en 2013 par la mairie de Paris, c'est le Paris-Saint-Germain, gestionnaire exclusif de son stade pour les trente prochaines années, qui a achevé la première phase de ses grands travaux de rénovation conduits par l'Atelier Tom Sheehan et Partenaires. Interview exclusive de l'architecte américain.

Ce dimanche 31 août, les supporters du Paris Saint-Germain ont pu découvrir pour le second match de la saison de Ligue 1 à domicile un Parc des Princes arborant un nouveau visage, même si les travaux de rénovation sont loin d'être achevés. En effet, les dirigeants du Paris Saint-Germain - gérants exclusifs de son stade pour les 30 prochaines années - ayant choisi de rester fidèles au Parc des Princes inauguré en 1972, la capacité d'accueil du stade devrait être plus spacieuse pour un accueil plus large.

Un programme ambitieux

Et Euro 2016 oblige, ils ont pris la décision, en novembre 2013, d'investir 75 millions d'euros hors taxe en deux ans. Ainsi, le porteur du projet, le PSG, garantissant être le seul club en France à maîtriser directement les travaux d'amélioration et de rénovation, a livré au cours du mois d'août 2014 la première phase de ses grands travaux sous la houlette de l'architecte californien Tom Sheehan, de l'Atelier Tom Sheeran et Partenaire, reconnu pour la construction de la Tour D2, à la Défense en coopération avec Anthony Béchu.

 


"Tout est et sera rénové petit à petit à partir d'un programme très ambitieux, destiné à accroître la qualité d'accueil de tous les fans quel que soit leur statut ou le niveau de leurs abonnements, de créer de nouveaux espaces d'hospitalité et de repenser profondément l'expérience vécue par tous les fans au sein du stade", nous signale également la direction du club.

 

Le programme de rénovation de l'enceinte, initié en mars 2013, a déjà permis de restructurer certaines fonctions techniques du stade et de créer 5 nouveaux espaces d'hospitalité et enfin d'entreprendre les travaux (20 millions d'euros) "rénovation totale de la toiture, le ravalement du stade et le traitement des structures béton", déployés l'année dernière par la Mairie de Paris.

Des travaux pensés pour un accueil haut de gamme

Côté terrain, outre la pelouse repensée par le spécialiste anglais Jonathan Calderwood et les bancs de touche, c'est le comblement de la fosse, le retrait des grilles et l'ajout de deux rangées de sièges en bas de la tribune Borelli qui constituent les nouvelles surprises de l'enceinte sportive.

 

Côté coulisses de l'enceinte, l'immense programme de rénovation concerne l'ensemble de l'espace sportif - vestiaires des joueurs, des arbitres, hall d'accès au terrain, infirmerie et salle de contrôle anti-dopage- , et les conditions d'accueil du public (buvettes, sanitaires…). "D'ailleurs, les conditions d'accueil pour les personnes en situation de handicap ont été revues : désormais trois nouvelles zones à l'abri ont été créées disposant chacune d'un ascenseur PMR", complète le Paris-Saint-Germain. Par ailleurs, les espaces médias ont été rénovés en vue de l'Euro 2016, de même que la modernisation des systèmes et réseaux d'information. Autre nouveauté : la création de lieux d'accueil pour le public VIP avec des restaurants et des loges très haut de gamme - l'Avenue du Parc, le salon Haussmann, salon Concorde, salon Louvre - peuvent désormais accueillir 3.500 personnes, invités et VIP.

 

Au final, l'objectif fixé est que le stade où évolue le PSG soit opérationnel dans un an, pour la reprise de la saison 2015-2016.
Mais tout ne sera pas fini pour autant. Le prochain défi, après l'Euro 2016, sera de faire passer la capacité totale du stade de 47.000 à 60.000 personnes. En effet, Roger Taillibert, le célèbre architecte de l'enceinte originelle du PSG, a pendant longtemps jugé utopique toute extension, compte tenu du poids du stade, lequel voit passer sous lui le périphérique parisien.

 

"Dans un calendrier restant encore à définir, une étude en vue de l'agrandissement du Parc des Princes pour le porter à 60.000 places a été confiée à l'architecte historique du Parc, Roger Taillibert", nous confirme la direction du club, interrogée mardi 2 septembre. A suivre.

 

Découvrez dès la page 2, l'interview de l'architecte américain Tom Sheehan, de l'Atelier Tom Sheehan et Partenaires - Tom Sheehan, Salah-Eddine Saidoune et Christian Bonnaud- en charge de la rénovation du Parc des Princes et dès la page 3 la visite guidée du Parc des Princes rénové.
actionclactionfp