L'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) a choisi de confier la conception et la réalisation d'un funiculaire souterrain à l'entreprise grenobloise Poma, spécialiste du transport par câble. L'équipement, d'un coût total de 68 M€, pourrait être opérationnel en 2025, si le Centre industriel de stockage géologique était effectivement construit.

Le futur Cigéo (Centre industriel de stockage géologique), situé aux confins de la Meuse et de la Haute-Marne, devrait se doter d'un appareil de transport de charges lourdes de type funiculaire destiné à acheminer les déchets radioactifs de la surface vers le fond des installations.

 

C'est le spécialiste français Poma qui a été sélectionné avec ses filiales Semer et Comag, afin de concrétiser ce projet de longue durée : les études préliminaires s'étaleront entre 2015 et 2017, puis, sous réserve des autorisations au lancement effectif du site, la construction d'un premier démonstrateur sera entreprise entre 2018 et 2021. Suite aux essais en grandeur réelle, permettant de valider le concept, le chantier connaîtra une étape d'approvisionnement en 2022 et de construction du véritable funiculaire en 2023-2024. Opérationnel en 2025, l'équipement sera ensuite maintenu et exploité par Poma. Au total, 68 M€ sont prévus pour l'ensemble de ces missions sur 15 ans.

Une solution robuste

Techniquement, le transporteur devra être simple, robuste et efficace, afin de garantir une grande disponibilité, tout en étant capable de transporter des charges de 130 tonnes sur une distance de 4.200 mètres en dénivelé négatif. La profondeur d'arrivée des colis, à 500 mètres, impose donc une pente de 12 %. Avec une vitesse de 2,5 mètres/seconde, la durée de transport, chargement et déchargement compris, atteindra les 30 minutes. La gare amont du funiculaire sera installée dans un bâtiment destiné à la réception, au contrôle et à la préparation des déchets radioactifs. Pour réaliser cet équipement très spécifique, Poma sera accompagné par trois entreprises : Airbus Defence & Space (installations nucléaires de surface), Millenium (ingénierie dans la maîtrise des risques nucléaires) et Ligeron (sûreté).

Poma, une expertise de 70 ans

L'entreprise grenobloise, connue pour ses remontées mécaniques et ses téléphériques, possède également une longue expérience dans les installations industrielles. Elle a notamment réalisé un téléphérique pour le transport de matériaux dans une cimenterie Vicat, en Isère, qui a transporté 10 millions de tonnes de granulats en 20 ans. Plus récemment, Poma a également construit le premier funiculaire "propre" à Grenoble. Mis en service à la fin de 2010 entre un immeuble du CEA-Leti et la Bâtiment Haute Technologie de Minatec, il permet de transporter une douzaine de personnes et du matériel électronique sensible d'une salle blanche à une autre. L'équipement évite les fastidieuses opérations de déshabillage-habillage des personnels et de protection des matériels par des emballages.

 

Poma a installé plus de 7.800 machines dans le monde depuis sa création en 1947, qui transportent quotidiennement près de 6,5 millions de personnes. L'entreprise iséroise a généré un chiffre d'affaires de 283,4 M€ en 2013, dont plus de la moitié à l'international.
actionclactionfp